La petite Destiny est l'un des enfants qui seront jumelés à une équipe pour le défi Courir 6h en coeur le 16 septembre à Arvida. Les inscriptions se terminent le 11 septembre.

Opérée deux fois au coeur: Destiny, l'enfant miracle

Pour ses parents qui ne pensaient pas être capables d'avoir un enfant ensemble, Destiny Lavoie était déjà un bébé miracle. L'expression a maintenant un autre sens pour cette famille d'Albanel, puisque la petite née le 22 novembre 2016 a déjà passé à travers deux opérations pour son coeur.
Rémi Lavoie et Cathy Bilodeau tiennent leur petit miracle Destiny.
Au premier regard, personne ne soupçonnerait que Destiny a un ventricule en moins et que sa santé est plus fragile. Pourtant, sa mère Cathy Bilodeau se rappelle encore avec émotion sa naissance et les chirurgies qui ont suivi. La première, au cours de la semaine après l'accouchement au CHUL de Québec, s'est étonnamment bien passée. La seconde, lorsque le bébé avait cinq mois et demi, a été plus difficile.
« Normalement, la deuxième opération se déroule mieux, mais pour nous elle a été la plus dure. À un moment, l'équipe a perdu Destiny. Ils ont finalement réussi à la sauver », raconte Cathy Bilodeau.
Son conjoint Rémi Lavoie et elle ont appris vers la 20e semaine de grossesse que leur bébé souffrait d'une malformation cardiaque. Ils ont eu le choix de l'interrompre ou d'aller jusqu'au bout. « On a choisi de faire tout ce qu'on pouvait pour elle. Sur l'échographie, on a vu que c'était une battante. C'est là qu'on a choisi son prénom, alors qu'on avait une autre idée au début. On s'est dit que c'était à elle de faire sa destinée », poursuit la maman.
Et Destiny a tout de suite montré sa volonté de vivre. Son développement actuel est excellent selon les médecins. « On m'avait dit qu'à la naissance, elle serait faible et bleue. Elle était plutôt raide, toute rouge, et elle criait ! Les infirmières se demandaient si elles venaient chercher la bonne enfant », affirme avec fierté Cathy Bilodeau.
Une troisième opération attend Destiny, vers l'âge de trois ans.
Fondation du coeur
Le couple a vécu les premiers mois de la vie de sa fille à Québec, loin de sa maison et de sa famille. L'épreuve aurait sans doute été encore plus difficile sans le soutien de la Fondation en coeur, qui a payé les frais d'hébergement et de nourriture durant ce temps.
« On ne savait pas que la fondation existait. Quand les responsables sont venus nous voir, c'était une grosse délivrance, assure Cathy Bilodeau. Ça faisait du bien aussi quand les bénévoles venaient nous visiter. Nous nous sommes attachés à eux. À notre départ, certains nous ont fait des cadeaux comme du sucre à la crème ou des jouets. »
La famille redonnera au suivant le 16 septembre, lors du défi Courir 6 h en coeur au parc Saint-Jacques à Arvida. Destiny sera l'un des trois enfants auxquels les équipes de deux à six personnes seront jumelées. La fondation avait dépassé son objectif à la première édition, l'an passé, ce qui l'a poussée à viser l'ambitieuse somme de 35 000 $ en dons. Les inscriptions se terminent le 11 septembre.
« Chaque année, au Québec, 1 enfant sur 100 naît avec une maladie ou une malformation cardiaque qui nécessitera un suivi médical », souligne la Fondation en coeur. La durée du défi est aussi symbolique, puisque les chirurgies cardiaques prennent en moyenne six heures.
« Ça va sûrement faire remonter plusieurs émotions à la surface », appréhende Cathy Bilodeau.