Lison Rhéaume, directrice régionale de Services Québec au Saguenay–Lac-Saint-Jean, souhaite qu’une image positive de la région soit présentée aux gens qui viendront visiter leur famille dans le temps des Fêtes afin d’inciter certains d’entre eux à se réinstaller dans la région.

Opération charme pour les visiteurs dans le temps des Fêtes

L’époque où on illustrait les départs de la région par l’image d’un autobus jaune bien rempli qui la quittait est révolue. Aujourd’hui, les intervenants tentent de transformer cette image négative en un avantage pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean, qui bénéficie ainsi d’une banque de travailleurs potentiels toujours attachés à la région.

La direction régionale de Services Québec du Saguenay–Lac-Saint-Jean espère profiter des vacances des Fêtes et du lot de visiteurs originaires de la région qui reviennent pour visiter leur famille afin d’attirer de nouveaux travailleurs.

« Dans les 20 dernières années, 27 000 personnes ont quitté la région au profit d’autres régions du Québec, dont 22 000 personnes entre 1996 et 2006 seulement. Le marché de l’emploi était peu favorable et le taux de chômage se situait toujours entre 10 et 15 %, soit entre deux et quatre points de plus que dans l’ensemble de la province, affirme Lison Rhéaume, directrice régionale de Services Québec. Aujourd’hui, le marché du travail a complètement changé, particulièrement depuis les deux dernières années. On affiche la quatrième plus haute hausse des postes vacants au Québec. On entre en accéléré dans la rareté de main-d’œuvre. »

Lorsqu’elles ont quitté la région, la majorité des personnes étaient âgées entre 20 et 34 ans. Leur exode était notamment dû au contexte difficile du marché du travail régional.

« La visite de ces gens dans la région constituera une occasion à saisir afin de projeter une image positive. Il faut leur faire savoir qu’il y a beaucoup d’emplois disponibles et qu’il y a des emplois de qualité. »

Selon Mme Rhéaume, le fait que de nombreuses personnes aient quitté la région, notamment en raison de la rareté des emplois, peut aujourd’hui prendre la forme d’un avantage pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Ces milliers de personnes constituent, selon elle, une banque de travailleurs potentiels.

« C’est comme une banque, une réserve de gens qui ont encore des ancrages ici. On ne pense pas faire revenir tous ces gens-là, qui ont autour de 45 ans aujourd’hui et qui sont bien établis, mais certains auraient un intérêt à revenir. Je pense que c’est un bassin potentiel de travailleurs. Ces gens ont dû quitter à une certaine époque et aujourd’hui, ils pourraient avoir la chance de revenir. Il y a de l’emploi non seulement pour un conjoint, mais pour le couple. »

La direction régionale de Services Québec du Saguenay–Lac-Saint-Jean estime que la période des Fêtes sera propice à séduire des visiteurs. Elle incite la population et les employeurs à donner une image positive de la région.

« Il faut qu’ensemble, collectivement, on lance une image positive de la région, qu’on parle de l’évolution du marché du travail et des emplois de qualité. Il faut que les parents et amis qui vont recevoir se donnent le mot pour faire la promotion de la région. Pour les entreprises, c’est une opportunité de faire valoir les emplois qu’ils ont à pourvoir. »

Mme Rhéaume rappelle également que des programmes sont en place afin d’aider les entreprises à embaucher des employés en provenance de l’extérieur et que les bureaux de Services Québec peuvent fournir des bottins de postes vacants sur mesure pour les chercheurs d’emplois.