La chef bloquiste Martine Ouellet était présente au lancement de Marc Maltais. Sur la photo, le député péquiste Alexandre Cloutier, à gauche, les accompagne.

«On va reprendre le Lac»

Le candidat du Bloc québécois Marc Maltais a profité de la visite de sa chef Martine Ouellet pour lancer officiellement sa campagne, jeudi soir à Alma, pour l’élection partielle dans la circonscription fédérale de Lac-Saint-Jean le 23 octobre.

Cette journée sera celle « de tous les espoirs », assurent les bloquistes. « On va reprendre le Lac », s’est exclamé Marc Maltais devant plusieurs dizaines de politiciens, militants, membres de la famille et amis du milieu syndical, lors d’un cinq à sept à la microbrasserie Le Lion bleu.

Juste avant, le candidat, la chef du parti et le député bloquiste Xavier Barsalou-Duval ont parcouru le centre-ville almatois pour aller à la rencontre des citoyens. Certains donnaient facilement leur appui, alors que d’autres avaient besoin d’arguments. « Je vous fais la promesse de ne pas en faire. Mon seul engagement, c’est de rester moi-même et de vous laisser décider », a répondu une fois Marc Maltais. Le Quotidien l’a notamment entendu discuter de la légalisation de la marijuana avec un passant. Le projet est légitime selon le candidat, mais trop rapide.

Le trio bloquiste a eu une journée chargée jeudi. Les politiciens ont visité deux restaurants tôt le matin, la Coopérative forestière de Girardville le midi et une ferme laitière à Albanel. 

« Souvent, on pense que c’est loin ce qui se passe à Ottawa, mais ça concerne les électeurs du Lac-Saint-Jean. Pour le dossier du bois d’oeuvre, le Québec ne pourra pas négocier tant qu’il ne sera pas indépendant. Le gouvernement de Justin Trudeau n’a rien fait pour défendre notre régime forestier, soutient Martine Ouellet. Et la brèche dans le système de gestion de l’offre, ce sont les producteurs de fromage de la région qui en paient le prix. »

Député à l’Assemblée nationale dans Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier a souligné « l’unité souverainiste » présente au rassemblement de Marc Maltais. Des militants du regroupement OUI Québec, du Parti québécois, de Québec solidaire et bien sûr du Bloc québécois ont été remarqués. L’ancien ministre de la Justice péquiste Marc-André Bédard a d’ailleurs été acclamé.

Père de cinq enfants, Marc Maltais a commencé par rendre hommage à sa conjointe Anne. Son discours s’est terminé alors que l’assemblée scandait « ensemble », à propos du travail qui pourra être fait à partir du 24 octobre si le bloquiste est élu.

Des visites dans la circonscription

Martine Ouellet et Marc Maltais reprennent la route dans la circonscription vendredi. Des visites dans une usine de congélation de bleuets et à l’hôpital de Roberval sont prévues. La chef, qui est aussi députée indépendante à l’Assemblée nationale, devrait revenir appuyer son candidat d’ici le jour du scrutin.