On brasse la région ne pourra pas accueillir des dizaines de milliers de personnes comme au Festival des Bières du monde de Saguenay. Mais les 750 personnes, répartis sur trois plages horaires, pourront au moins être les premiers à participer à un événement festif.
On brasse la région ne pourra pas accueillir des dizaines de milliers de personnes comme au Festival des Bières du monde de Saguenay. Mais les 750 personnes, répartis sur trois plages horaires, pourront au moins être les premiers à participer à un événement festif.

On brasse la région: un premier microfestival à la Zone portuaire

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Le Saguenay-Lac-Saint-Jean présentera un premier microfestival de la bière à la fin du mois août. Organisé par les Productions Hakim, On brasse la région mettra en vedette les brasseurs de la région, les 28 et 29 août prochains, à la Zone portuaire de Chicoutimi. Un événement exclusif qui accueillera 250 personnes à la fois.

Également au menu, spectacles de groupes d’ici et des foodtrucks. Bruno Rodéo, Crocodile Country Rock et Mordicus monteront sur la scène.

« Le but est qu’il se passe quelque chose. Ça fait bouger un peu la ville. C’est le seul événement brassicole au Saguenay-Lac-Saint-Jean cet été. Et en plus, ça met en vedette les brasseurs d’ici », exprime le promoteur, Robert Hakim.

Mais pour respecter les mesures sanitaires du gouvernement, l’événement sera divisé en trois blocs, soit la soirée de vendredi, samedi après-midi ou samedi soir au coût de 40 $, les gens pourront assister au spectacle et recevront 8 jetons pour déguster les bières de la région.

On brasse la région n’a pas reçu de subvention, mais des commanditaires. La caisse Desjardins de Saguenay, Super Sagamie et Intégral Subaru permettent la tenue de l’événement.

Quant à l’aide de la Ville, le promoteur s’attend à un assouplissement de la part de la Zone portuaire, en matière de facturation.

« C’est toujours compliqué avec la Zone portuaire, mais Michel Tremblay, le président de l’arrondissement, essaye de nous rendre ça moins compliqué. On ne peut pas payer la même somme que lorsqu’il y a 90 000 spectateurs », pointe M. Hakim.

Les billets de ce micro événement seront mis en vente samedi au www.reservatech.net. Les gens pourront alors choisir la plage horaire de leur choix.

« On doit se limiter à 250 personnes sur le site qui est immense, donc le masque ne sera pas obligatoire parce que nous sommes à l’extérieur. Les gens devront cependant respecter la distanciation physique », rappelle Robert Hakim.