Il y a eu une perquisition à l'OMH, mercredi.

OMH de Saguenay: L'UPAC frappe à nouveau

L'Unité permanente anticorruption (UPAC) intervient une nouvelle fois à l'Office municipal d'habitation de Saguenay (OMH) afin de prendre possession d'une imposante quantité de documents, imprimés au cours des derniers mois.
L'opération s'est amorcée tôt mercredi matin, par une visite aux bureaux des Entreprises de construction Gigari de Chicoutimi. Les enquêteurs souhaitaient interroger les administrateurs de l'entreprise afin d'étoffer leur enquête.Selon l'un des associés chez Gigari, Carl Murray, les enquêteurs n'ont rien saisi dans les bureaux de l'entreprise. « Ils ont posé des questions relatives à leur enquête et c'est tout », a-t-il affirmé. 
Un chalet situé sur les monts Valin a aussi été visité par la quinzaine d'agents dépêchés dans la région. Cette information n'a toutefois pas été confirmée par les autorités.
L'ancien directeur des Services des immeubles de l'OMH, Alain Belley, aurait enfin été rencontré. Ce dernier a quitté ses fonctions il y a quelques mois, dans des circonstances qui demeurent imprécises.  
Lors du déclenchement de l'opération, quatre endroits faisaient l'objet de mandats de perquisition. En fonction des preuves recueillies, d'autres lieux devaient être visés en après-midi, a expliqué en entrevue la responsable des relations publiques de l'UPAC, Anne-Frédérick Laurence.
L'UPAC enquête depuis près d'un an sur les activités à l'OMH. Une première perquisition a eu lieu en mars dans les bureaux de l'organisation, à Chicoutimi.