Nutrinor a tenu son assemblée générale annuelle, hier, à l'Hôtel Universel d'Alma.

Nutrinor s'offre une année record

Nutrinor se porte mieux que jamais. Les ventes de la coopérative régionale ont atteint un sommet historique en 2013.
Nutrinor enregistre un excédent net de 3,7 millions $ et un chiffre d'affaires de plus de 369 millions $ pour l'année 2013. Ces chiffres records permettent aux quelque 885 membres-propriétaires de se partager 1,1 million $ en ristournes.
«Tous les secteurs sont en augmentation, mais celui des productions animale et végétale et l'énergie y ont contribué davantage. Il y a eu une augmentation importante des ventes de diesel, notamment avec le contrat pour les monts Otish. Il y a également eu une saine gestion et surtout, une mobilisation marquée du personnel ", constate Yves Girard, directeur général de la coopérative, rencontré à l'issu de l'assemblée générale annuelle de Nutrinor, tenue hier à l'Hôtel Universel d'Alma.
Pour l'occasion, la tête dirigeante de la Coop fédérée, qui regroupe une centaine de coopératives, dont Nutrinor, était de passage dans la région. Claude Lafleur tenait à féliciter en personne la coopérative régionale qui fait figure de proue au Québec.
«La Coop fédérée compte 80 coopératives affiliées et Nutrinor se classe parmi les cinq premières. Je dois dire que je suis assez impressionné par leurs chiffres, car les marges en agriculture sont plus difficiles. Et qu'ils réussissent à avoir de bons résultats, de donner des ristournes et de redonner dans la communauté, j'aime ça voir ça. Et c'est ça, le rôle d'une coopérative ", pointe M. Lafleur, chef de la direction de la plus grande entreprise agroalimentaire au Québec, qui compte plusieurs bannières, dont Unimat Sonic et Olymel.
Investissements
Nutrinor a investi 7,8 millions $ en 2013 pour soutenir les activités courantes et la croissance. Outre l'acquisition de 75 % des actions de Charcuterie L. Fortin limitée en juillet dernier, la coopérative a notamment lancé le lait au chocolat Laura Secord et Le Complait sans lactose.
La filiale Boucherie, charcuterie Perron (40 % des actions) et Charcuterie LF ont également mis en marché de nouveaux produits qui se sont démarqués sur les tablettes des supermarchés.
Quant à Propane MM, le lancement de Pro2 conversion assurera la transformation des véhicules au diesel et à essence vers le propane, une technologie exclusive qui profitera aux entreprises de transport qui souhaitent économiser et diminuer leur emprunte environnementale.
Malgré un contexte économique au ralenti, les ventes dans le secteur de la quincaillerie (Unimat) ont connu une augmentation de 6 %.