Isabelle Gagnon, directrice générale du Carrefour jeunesse-emploi Saguenay.
Isabelle Gagnon, directrice générale du Carrefour jeunesse-emploi Saguenay.

Nouvel outil pour soutenir les jeunes à l’emploi

Jonathan Hudon
Jonathan Hudon
Le Quotidien
Le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) Saguenay lance JEME mes possibilités d’avenir, un nouveau programme admissible à 20 jeunes âgés entre 16 et 30 ans pour leur permettre de faciliter leur intégration à l’emploi.

Ce nouvel outil a été rendu possible grâce au financement annoncé en juin par le ministre du Travail, Jean Boulet. Il a été officiellement annoncé par le CJE Saguenay, mardi, et est subventionné en vertu de l’Entente de contribution Canada-Québec.

Les heureux élus du programme pourront bénéficier d’une allocation d’environ 400 $ par semaine, ce qui leur permettra de se concentrer sur leur intégration à l’emploi. L’objectif de JEME mes possibilités d’avenir est double: lutter contre la rareté de main-d’oeuvre et donner les outils nécessaires aux jeunes d’ici pour les aider à faire carrière dans la région.

Le programme offre 27 semaines d’implication et les participants doivent posséder peu ou pas d’expérience en emploi pour être admissibles.

«Ce projet est une réelle chance pour les jeunes de notre territoire de voir les possibilités d’avenir qui s’offrent à eux au sein de notre belle région, a réagi la directrice générale du CJE Saguenay, Isabelle Gagnon, dans un communiqué. L’accompagnement, offert par le CJE Saguenay, leur permettra de développer de plus saines habitudes de vie et de faciliter leur intégration dans un nouvel emploi. De plus, chose nouvelle, ce projet leur permettra de bénéficier d’un suivi individuel et complet après l’entrée en poste, afin que le participant et l’entreprise partenaire soient tous deux gagnants dans cette nouvelle relation de travail que nous souhaitons le plus durable possible. Nous sommes convaincus que cette approche et cet accompagnement global permettront d’atteindre un maintien en emploi durable pour les participants.»

Davantage d’informations sont disponibles sur le site Internet du CJE.