Hélène Roberge, directrice adjointe des études en arts et technologie des médias, Raynald Thibeault, directeur général du Cégep de Jonquière et Michèle Gagnon, responsable du programme Techniques de communication dans les médias, ont inauguré les nouveaux studios de radio de l’option Animation et production radiophoniques en Art et technologie des médias.

Nouveaux studios de radio inaugurés en ATM

Le Cégep de Jonquière a inauguré mercredi ses nouveaux studios de radio. Aménagées au coût de 800 000 $, les installations permettront aux étudiants de l’option Animation et production radiophoniques en Art et technologie des médias d’évoluer dans un environnement de qualité optimale et au programme collégial de continuer à se démarquer.

Les travaux amorcés au printemps 2018 grâce à une enveloppe du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ont permis de réaménager complètement les studios et de mettre à jour les équipements. 

«Chaque année, il y a des investissements en ATM. Cette fois, c’est spectaculaire comme investissement en Animation et production radiophonique. C’est fabuleux, ce qu’on retrouve ici, c’est de niveau professionnel», affirme Raynald Thibeault, directeur général du Cégep de Jonquière. 

Les studios ont été localisés dans le hall du pavillon Joseph-Angers, facilitant l’interaction avec les invités, les auditeurs et les visiteurs. 

Les étudiants bénéficient maintenant d’un studio d’enseignement avec gradins, d’un studio de production sonore et d’un studio d’apprentissage et de diffusion pour les élèves de première et deuxième années. 

Class Radio, la radio des étudiants de troisième année, dispose maintenant d’un studio avec fenêtres. 

«Les élèves sont très heureux de faire de la radio dans cet espace ouvert. Ils ont maintenant une ouverture sur l’extérieur, ce qui leur permet de voir entrer et sortir les gens. Ça crée une proximité avec les auditeurs, c’est plus dynamique. Ça permet de faire une animation de qualité», explique Michèle Gagnon, responsable du programme Techniques de communication dans les médias.

La radio étudiante du cégep est aussi rapatriée au pavillon Joseph-Angers où elle dispose maintenant de son propre espace. 

«On les soutient dans leur diffusion», souligne Michèle Gagnon. 

Une salle de réunion et un espace destiné aux équipements mobiles ont aussi été aménagés. 

Les cabines ont été conçues sur mesure, la qualité de l’insonorisation est optimale, les pieds de micros ont été fixés au sol et le son est de qualité professionnelle.

«On a gagné beaucoup en qualité pour la production et l’enseignement», affirme Michèle Gagnon. 

Tout a pu être réalisé en moins d’un an. 

«Ç’a été un gros défi au niveau technique. La collaboration a été assez extraordinaire», affirme Hélène Roberge, directrice adjointe des études en art et technologie des médias, qui souligne que les enseignants ont également été mis à contribution pour l’élaboration des plans du projet afin qu’il réponde à leurs besoins. 

Un montant de 5M$ a été investi en ATM au cours des trois dernières années. 

«Si on veut se tenir à la fine pointe de la technologie, on a besoin d’équipement de travail. Ça va tellement vite dans le monde des communications, il faut toujours réfléchir pour rester à jour», affirme Hélène Roberge. 

Le directeur général de l’établissement estime que ce récent investissement confirme une fois de plus la place qu’occupe le Cégep de Jonquière dans la formation en communications. 

«On n’aura jamais assez de preuves de la reconnaissance de l’exclusivité de notre programme. Mais si le ministère met 800 000$ ici, c’est qu’il reconnaît que c’est à Jonquière que ce cours se passe. Le cégep entend maintenir la pôle position dans ses programmes en communications. La réputation des programmes est là et on tient à la maintenir et même à l’accentuer. On veut que les gens sachent qu’en animation et production, le Cégep de Jonquière, c’est le meilleur choix», conclut-il.