Le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard (au centre), a dévoilé le nouveau service de sauvetage hors du réseau routier. Il était accompagné du maire de Saint-Honoré, Bruno Tremblay (à droite), et du président de la Régie intermunicipale de sécurité incendie du Fjord, Clément Martel (à gauche).

Nouveau service de sauvetage à la MRC du Fjord-du-Saguenay

La MRC du Fjord-du-Saguenay compte maintenant sur un service de sauvetage d’urgence pour les interventions en dehors du réseau routier. Il sera assuré par la ville de Saint-Honoré et la Régie intermunicipale de sécurité incendie du Fjord.

La MRC a signé des ententes avec ces deux entités pour assurer la couverture des territoires situés sur la rive nord du Saguenay ainsi que sur la rive sud. Les municipalités pourront de plus signer des ententes spécifiques avec la municipalité de Saint-Honoré pour dispenser le service.

Le préfet de la MRC du Fjord et maire de Bégin, Gérald Savard, a fait un retour en arrière pour justifier la mise en place de ce service qui nécessite des investissements de 155 000 $, dont une subvention de 137 000 $ du ministère de la Sécurité publique du Québec. « Le rapport du Protecteur du citoyen en 2013 relevait l’absence de services d’urgence hors du réseau routier », a insisté Gérald Savard pour qui la mise en place de ce service doit permettre aux citoyens de se sentir en plus grande sécurité quand ils se déplacent dans les territoires non organisés.

La MRC a donc procédé à la mise en place d’un protocole locale d’intervention d’urgence (PLIU). Ces plans sont destinés aux zones isolées et sont ainsi admissibles au Programme d’aide financière pour le soutien à l’organisation des interventions d’urgence hors du réseau routier. 

Le territoire de la MRC du Fjord-du-Saguenay couvre pas moins de 39 400 kilomètres carrés. Ce territoire comprend de nombreuses zecs et pourvoiries, ainsi que des milliers de chalets de villégiature fréquentés par des amateurs de chasse, pêche, motoneige et autres activités de plein air.

Selon le préfet Savard, l’aide financière du gouvernement permet l’organisation des deux pôles de service. Le programme a été précédé d’une période de formation spécifique pour les deux services d’incendie qui constitueront le cœur de la machine qui aura à se déployer sur le terrain. Les pompiers ont déjà la responsabilité des sauvetages.

Les sauveteurs pourront compter sur du matériel spécialisé, dont des véhicules hors route, pour se rendre auprès des personnes blessées ou malades dans les zones isolées. Ils auront la responsabilité de les ramener vers les ambulances ou les points d’évacuation. Les responsables du projet ont identifié sur le territoire une série de points d’évacuation que les villégiateurs pourront reconnaître facilement.

Au cours des prochaines semaines, chaque détenteur d’un bail de villégiature sur le territoire de la MRC du Fjord recevra un carton sur lequel il retrouvera les coordonnées GPS de son chalet ainsi que celle du point d’évacuation situé le plus près. Les citoyens qui recevront ce carton sont invités à le placer bien en vue afin de faciliter le sauvetage d’individus perdus ou en mauvaise situation.

Selon la coordonnatrice des services incendie de la MRC du Fjord, Monique Marier, une douzaine d’événements sont dénombrés en moyenne par année sur le territoire. Il n’y a pas encore de statistiques officielles puisque les opérations étaient menées par différentes organisations. À partir de maintenant, tout ce qui concerne le sauvetage hors du réseau routier sera centralisé à la MRC.

Monique Marier a expliqué que la MRC ne supervisera pas les opérations de recherche pour les personnes portées disparues et les sauvetages en hauteur ou dans les espaces clos. Elle assumera de son côté le budget de fonctionnement avec un montant de 4000 $ sur une base annuelle.