Le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, le député de Dubuc, Serge Simard, et le maire de Rivière-Éternité, Rémi Gagné, étaient fiers d’annoncer la nouvelle à la population.

Nouveau réseau d’aqueduc à Rivière-Éternité

Après quinze ans de démarches, une partie des Éternitois pourront bénéficier d’un nouveau réseau d’eau potable dont la facture de 3,2 M$ sera défrayée à 100 % par le gouvernement du Québec, une première dans la région.

Le député de Dubuc, Serge Simard, en a fait l’annonce mercredi à l’hôtel de ville local, accompagné du maire Rémi Gagné et du préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard.

Au total, ce sont 106 résidences du secteur urbain longeant les rues Principale, Sainte-Thérèse, Bouchard et de l’Église qui bénéficieront du nouveau réseau d’aqueduc, lequel comprendra deux systèmes de pompage pour acheminer l’eau, ce qui condamnera l’utilisation de puits privés pour plusieurs citoyens.

Le maire Gagné a rappelé que ce vieux dossier a nécessité beaucoup d’efforts puisque l’une des problématiques à l’origine consistait à trouver une nouvelle source d’approvisionnement. Celle-ci a été découverte près de l’ancienne caserne de pompiers qui a dû être déménagée.

Un autre combat mené par la municipalité concernait le niveau de financement du projet. Québec n’offrait que 85 % des coûts, ce qui laissait une facture tout de même élevée pour une si petite communauté dont le budget municipal n’atteint pas les 900 000 $.

Le député Simard a mentionné qu’en raison des coûts élevés des travaux dans cette municipalité dont les rues sont en pente, il était nécessaire d’assouplir la formule de financement pour trouver le 15 % d’investissement non couvert par les programmes existants.

C’est ainsi que des modifications ont été apportées pour mettre à contribution le programme de financement provenant de la taxe d’accise sur l’essence.

Le financement principal de 3 021 000 $ provient du Programme d’infrastructures municipales d’eau (PRIMEAU).

Selon M. Gagné, les travaux confiés à l’entreprise Alfred Boivin devraient débuter en août prochain, à la fin des vacances de la construction.

Il est possible que le trafic automobile soit perturbé sur la route régionale pendant les travaux.

Le maire a par ailleurs précisé que l’ajout du réseau d’aqueduc devrait nécessiter annuellement l’inscription d’une dépense récurrente de 50 000 $ pour son entretien.