Nouveau projet d’habitation communautaire à Saguenay

Un projet pour aider les jeunes plus démunis et les familles des personnes vivant avec un handicap intellectuel verra le jour dans l’édifice des Sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil. La Ville de Saguenay a annoncé son appui financier au projet de près d’un million de dollars, mardi, dans une conférence de presse.

Saguenay s’engage à investir 992 000 $ et accorde un crédit de taxes sur une période de 25 ans. Des représentants de Saguenay, de l’Association pour le développement de la personne handicapée intellectuelle du Saguenay (ADHIS), du Café-Jeunesse et des Sœurs de la congrégation étaient rassemblés dans une salle pleine de l’édifice pour présenter la bonne nouvelle.

L’annonce du projet d’habitation s’est faite en présence de Simon-Olivier Côté, conseiller municipal, Brigitte Bergeron, conseillère municipale, Soeur Hélène Gagnon, supérieure générale des Soeurs du Bon-Conseil,  Louisette Couture, présidente de l'ADHIS, Caroline Bélanger, vice-présidente du Café-Jeunesse, et Michel Potvin, maire suppléant de Saguenay.

Situé dans l’aile Saint-Joseph, le projet d’habitation communautaire aura deux clientèles. Douze logements seront à la disposition du Café-Jeunesse de Chicoutimi pour aider des jeunes âgés de 18 à 32 ans dans la réalisation de leurs projets de vie.

Il y aura aussi un étage réservé à la clientèle de l’ADHIS, où 12 chambres de repos seront aménagées. Ce sont les personnes atteintes d’un handicap qui pourront y séjourner, alors que leurs proches aidants pourront profiter d’un moment de répit. La présidente de l’Association, Louisette Couture, a pris la parole, émue par cette nouvelle. Celle qui a aussi un enfant handicapé soulignait à quel point c’était un poids de moins pour les parents qui, comme elle, pourraient avoir un endroit sécuritaire où placer leur enfant pour une courte période. « Souvent, on a besoin de répit, il faut faire un placement de quelques jours, peu importe la raison. Maintenant, on va pouvoir appeler à l’ADHIS et demander d’aller porter notre enfant », a-t-elle laissé tomber.

La salle était pleine lors de l’annonce de la Ville de Saguenay, alors que plusieurs résidentes de la congrégation assistaient à la conférence.

Soutien des Sœurs

La congrégation des Sœurs de Notre-Dame-du-Bon-Conseil a cédé à l’ADHIS et au Café-Jeunesse l’aile Saint-Joseph pour un montant symbolique de 1 $. De plus, la congrégation a aussi offert au projet un appui financier de 200 000 $. « Ce 200 000 $ a fait toute la différence. Une participation du milieu comme celle-là encourage la Ville et les autres partenaires à embarquer dans le projet. Je pense que ce coup de pouce en vaut un million de plus », a précisé le conseiller municipal Simon-Olivier Côté, qui a travaillé sur le projet depuis plus de trois ans. Sœur Hélène Gagnon, supérieure générale de la congrégation, était fière de dire que ce projet entrait dans la mission de la congrégation, qui souhaite aider les plus fragiles de la communauté.