Le maire de Desbiens, Nicolas Martel, est entouré par le promoteur du Parc Iago, Ian Gobeil, et le directeur des ventes du projet, Junior Jean, qui ont procédé a l’annonce du nouveau plan de développement de villégiature.

Nouveau projet de villégiature à Desbiens

Un nouveau projet de villégiature voit le jour à Desbiens. Le promoteur du Parc Iago, Ian Gobeil, souhaite offrir près de 250 espaces de camping sur l’ancien site du Glamping Parc, en bordure de la rivière Métabetchouane.

Le promoteur d’Iago Corporation, Ian Gobeil, a dévoilé les grandes lignes de son projet, jeudi, à l’hôtel de ville de Desbiens. Promoteur du Glamping Parc il y a quelques années au même endroit, l’homme d’affaires a réorienté sa vision pour offrir une nouvelle offre aux villégiateurs du Lac-Saint-Jean et d’ailleurs.

La première phase sera déployée en mai prochain, où une trentaine de terrains seront à vendre. Chaque site comprendra un espace pour stationner un véhicule récréatif et un bâtiment accessoire de 324 pieds carrés (18 pieds par 18 pieds). Le propriétaire pourra l’aménager comme il le veut, soit en loft, en chalet, en garage, en lieu de rangement ou autre. Un service d’aqueduc et de fosse septique est compris.

La première phase du projet Iago prévoit la mise en vente d’une trentaine de terrains comprenant un bâtiment accessoire et d’un espace de stationnement pour VR.

Le prix d’achat d’un terrain d’environ 5000 pieds carrés, pavillon de villégiature inclus, démarre à 44 000 $. Une plage privée, une marina et des sentiers pédestres se trouvent à proximité.

Les autres phases consistent à la construction d’une centaine de chalets habitables à l’année et de près de 80 condominiums le long de la rivière Métabetchouane. La valeur d’un chalet est évaluée à 70 000 $ et celle d’un condo à 250 000 $.

En tant que maire, Nicolas Martel se réjouit que le projet Iago vienne améliorer l’offre habitable à Desbiens. Il a indiqué que sa municipalité compte actuellement environ 500 terrains sur tout le territoire. La concrétisation des trois phrases viendrait donc augmenter considérablement les possibilités, tout en offrant une nouvelle zone de développement.

« C’est un projet assez novateur, unique au Québec, qui va donner une nouvelle perspective à la municipalité en attirant des résidents basés à Desbiens durant l’été », a mentionné Nicolas Martel, mentionnant que les futurs acheteurs seront taxés au même taux que les citoyens permanents.

Ian Gobeil et le directeur des ventes du projet Iago, Junior Jean, sont confiants que tous les espaces à vendre trouveront preneur dans une perspective de quatre à cinq ans.