Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Nouveau programme en Génie électrique au Cégep de Jonquière

Laurie Wieland
Laurie Wieland
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Le Cégep de Jonquière a fait l’annonce de son tout nouveau programme de Technologie du Génie électrique: Automatisation et contrôle, un DEC technique de trois ans qui sera offert dès l’automne 2021.

Unique dans la région, ce programme formera des technologues en génie électrique dans une optique de régulation et d’automatisation, un secteur en « très forte demande de main-d’oeuvre », selon l’établissement.

« Les étudiants seront appelés à diagnostiquer et réparer des problèmes de fonctionnement des équipements industriels, comme des chaînes de montage, des systèmes automatisés ou tout autre instrument électronique en industrie. Les diplômés verront aussi à l’entretien régulier de ces équipements », a expliqué Dominic Munger, conseiller en communication au Cégep de Jonquière.

Des compétences en automatisation, en régulation et en sécurité des machines seront intégrées à celles déjà en place dans le programme. Les étudiants auront aussi des cours qui leur permettront de positionner une grande variété d’équipements industriels simultanément.

« Ça leur enseigne à s’assurer que toute la chaîne de production roule au bon rythme dans l’usine. Ils auront ensuite un rôle de premier plan sur le marché du travail », a souligné Dany-Philippe Savard, responsable de la coordination départementale du nouveau programme Automatisation et contrôle.

« Une mini-usine » pour les étudiants

Afin de mettre en pratique leurs connaissances, les étudiants du nouveau programme pourront bénéficier d’équipements à la fine pointe de la technologie, dont deux bras robotisés collaboratifs ainsi qu’une encanneuse.

Cette « mini-usine » à la disposition des étudiants représente un investissement de près de 600 000 $ de la part du Cégep de Jonquière.

« Avec ces équipements, on peut rassembler tous les processus d’une chaîne de montage. À titre d’exemple, les étudiants pourront embouteiller de l’eau en suivant toutes les étapes d’une usine, tout en s’assurant de la pression et du niveau d’eau à atteindre, notamment », a ajouté M. Savard.

Pour le Cégep de Jonquière, la venue de ce nouveau profil vient « confirmer l’expertise de l’établissement dans le domaine ».

« L’actualisation de cette formation s’est faite en collaboration avec l’industrie afin de s’assurer que les compétences répondent aux besoins de main-d’œuvre. Nous sommes ainsi assurés de l’expertise de nos étudiants à la fin de leurs études », a conclu de son côté Mario Julien, directeur des études du Cégep.