Nouveau mouvement régional de protection du français

Une section régionale du Mouvement Québec français vient d’être lancée au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Même si la quasi-totalité de la population parle le français à la maison comme au travail dans la région, l’ex-candidate d’Option nationale et du Bloc québécois Catherine Bouchard-Tremblay et une poignée de militants réunis jeudi soir à la Tour à Bières de Chicoutimi croient que la promotion de la langue française est devenue nécessaire. 

Ces derniers sont persuadés que l’arrivée de « nouveaux Québécois » et d’entreprises internationales ouvre la porte à l’anglicisation de la région. « L’augmentation de l’intérêt par rapport à notre région va provoquer un boom économique chez nous. Ce que nous voulons, c’est de faire en sorte que ça corresponde également à un boom culturel plutôt que l’inverse. Le phénomène de l’anglicisation peut s’éviter, mais pour ça, il faut de la volonté politique. Nous allons nous en charger », lance Mme Bouchard-Tremblay dans un communiqué. Pierre-Alexandre Maltais