Yanick Bouchard et Vanessa Dion-Tremblay étaient prêts à présenter leur nouveau-né, Noah, mercredi. Ils avaient préféré demeurer discrets, le 1er janvier, en raison de l’accouchement qui a été difficile.

Noah, premier bébé de 2018

Le petit Noah est le premier bébé de l’année 2018 au Saguenay-Lac-Saint-Jean, né à 1h53, à l’hôpital de Chicoutimi. Après un accouchement difficile, le jeune couple était prêt à présenter leur nouveau-né, mercredi.

« On n’avait pas beaucoup de compétition, j’étais la seule qui accouchait dans le département ! » a laissé tomber en riant la nouvelle maman, Vanessa Dion-Tremblay, lorsque rencontrée dans l’appartement qu’elle partage avec son conjoint, Yanick Bouchard, 28 ans, sur la rue Bégin.

Le couple avait tout d’abord préféré demeurer discret, dans les heures qui ont suivi l’accouchement, qui a été difficile pour la jeune femme de 26 ans, qui donnait naissance à son premier enfant.

Le 1er janvier, en matinée, lorsque questionnés par l’équipe de soins médicaux, à savoir s’ils souhaitaient s’adresser aux médias, ils avaient décliné la demande, épuisés par la nuit qu’ils venaient de traverser. 

En meilleure forme et de retour à la maison, la jeune femme a contacté Le Quotidien mercredi pour présenter le poupon et immortaliser le moment. Le petit Noah, en pleine santé, qui pesait 9 livres et mesurait 21 pouces à la naissance, reposait repu dans les bras de sa mère, en début de soirée, peu de temps après son dernier boire, lors de notre passage.

Complications

Les deux parents ne s’attendaient pas à bercer leur fils dans leurs bras le 1er janvier, la date de l’accouchement étant plutôt prévue une semaine plus tard, le 7 janvier. 

Les complications connues pendant la grossesse ont cependant incité les médecins à déclencher l’accouchement à la fin du mois de décembre. Vanessa Dion-Tremblay souffrait de pré-éclampsie, une maladie qui entraîne une hypertension artérielle et qui débute généralement pendant la deuxième moitié de la grossesse.

Le couple s’est ainsi présenté à l’hôpital le 31 décembre au matin, pour une deuxième tentative de décollement des membranes, qui s’est avérée la bonne. L’accouchement a ensuite été déclenché vers 18 h 30.

Même s’ils ont eu le bonheur d’accueillir leur fils à 1 h 53, le travail s’est étiré encore de longues heures pour Vanessa. L’expulsion du placenta a été difficile et a engendré son lot de complications, jusqu’au petit matin.

Ainsi, pour Yanick Bouchard, même s’il s’agit de son troisième enfant, les deux premiers étant nés d’une union précédente, la nuit a été passablement stressante. « Les complications pendant la grossesse et pendant l’accouchement ont ajouté un stress. Disons que c’était une grosse journée ! » a-t-il laissé tomber. « Mais l’important, maintenant, c’est que le bébé va bien ! » s’est ensuite réjoui la mère, en regardant tendrement son nouveau-né.

Le petit Noah était en pleine forme, mercredi, quelques jours après avoir décroché le titre de premier bébé de l’année 2018, au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il est né à 1h53, le 1er janvier, à l’hôpital de Chicoutimi. Il pesait 9 livres et mesurait 21 pouces à la naissance.