Le premier ministre Philippe Couillard a assisté à la présentation de Rio Tinto.

Niveau du lac Saint-Jean: «Aucun impact pour la population»

Le lac Saint-Jean ne devrait pas dépasser la barre des 18 pieds, selon les nouvelles informations rendues publiques par la division Énergie Électrique de Rio Tinto, vendredi après-midi. Et ce niveau pourrait être atteint aux alentours du 20 mai.
« On a 75% de probabilité d'être en bas du 17,5 pieds et 25% de possibilité d'aller au-delà de ce niveau. À 17,5 pieds, on n'entrevoit aucun impact pour la population », affirme d'entrée de jeu le directeur général, Jean-François Gauthier.
Rio Tinto et l'organisation régionale de la Sécurité civile ont fait le point sur la situation entourant la crue printanière lors d'une rencontre tenue à Saint-Prime. Le député de Roberval et premier ministre, Philippe Couillard, et les représentants de plusieurs municipalités étaient présents.
« Ce fut une très bonne présentation. J'en profite pour rendre hommage à toutes les équipes de Sécurité civile partout au Québec, mais ici aussi. Les gens sont prêts et bien informés », a affirmé M. Couillard, à l'issue de la rencontre.
Dans les derniers jours, différents scénarios laissaient présager que le Piékuagami atteindrait des niveaux plus élevés. Les risques d'inondation étaient alors plus marqués.
« Nous demeurons tout de même vigilants puisque l'on est tributaire de Dame nature. Nous attendons 33 millimètres de pluie au cours des sept prochains jours. Idéalement, il faut se souhaiter du temps frais pour ralentir la fonte de la neige, mais aussi du temps sec, afin de ne pas avoir d'eau supplémentaire dans les apports», a poursuivi M. Gauthier.
En milieu de semaine, le centre hospitalier de Roberval a été ciblé comme étant un secteur à risque. Le bâtiment est situé en zone inondable, sur les rives de l'étendue d'eau. À ce titre, le directeur général d'Énergie Électrique se fait rassurant. « Jeudi, un ingénieur de notre équipe s'est présenté à l'hôpital avec les gens de Roberval. À 18 pieds, on n'entrevoit pas de problème. En 1976, le lac était monté à 19,5 pieds et il n'y avait pas eu d'inondation. (...) II n'est pas impossible qu'il y ait des infiltrations liées à la nappe phréatique dans différents secteurs parce qu'il y a eu beaucoup de pluie depuis le 1er avril. C'est une éventualité à laquelle les gens doivent se préparer. »
Dans la MRC Lac-Saint-Jean-Est, les élus suivent la situation de près depuis une semaine. « Sans sonner l'alarme, on sait quoi faire et on a des équipes qui sont prêtes si jamais ça dépasse les extrêmes. Et plus ça va, plus les risques sont minimes alors on est heureux de ce qui se passe. On pense qu'on va être capable de passer à travers et éviter le pire. Nous avons des équipes prêtes à aider ceux qui pourraient subir des dommages », a commenté Marc Asselin, préfet suppléant.
« Si le vent ne se met pas de la partie, on devrait être correct. C'est surtout le vent qui inquiète les riverains. Il faut être proactif et avertir les gens pour qu'ils se préparent en conséquence », a pour sa part mentionné Ghislaine Hudon, préfète de la MRC du Domaine-du-Roy.
En chiffres
15,5 pieds: niveau du lac Saint-Jean, à 14 h, le 12 mai
8000 m³/s: apports naturels
Prévisions
Quelque 33 mm de pluie sont attendus pour les sept prochains jours, selon Rio Tinto. Des températures maximales journalières entre 10 et 14 degrés favoriseront la fonte. Le débit des affluents du lac demeure élevé et tend à se stabiliser.Le plan d'eau devrait dépasser le seuil de 16,5 pieds environ le 15 mai et pourrait atteindre 18 pieds le 20 mai.
• 18 à 18,5 pieds - 0 %
• 17,5 à 18 pieds - 25 %
• 17 à 17,5 pieds - 63 %
• 16,5 à 17 pieds - 12 %