Comme par les années passées, les citoyens de Saguenay sont invités à signaler la présence de nids-de-poule afin que les employés de la Ville puisse effectuer des réparations temporaires.
Comme par les années passées, les citoyens de Saguenay sont invités à signaler la présence de nids-de-poule afin que les employés de la Ville puisse effectuer des réparations temporaires.

Nids-de-poule : Saguenay reste à l’affût

COVID-19 ou non, les nids-de-poule ne prennent pas de pause avec le printemps qui frappe à nos portes. Les automobilistes qui circulent sur le territoire de Saguenay ont d’ailleurs pu le constater ; il peut être périlleux de s’aventurer sur certaines artères.

Questionné à ce sujet, le directeur du service des communications de la Ville de Saguenay, Jeannot Allard, confirme que l’opération est bel et bien commencée depuis quelque temps. Mais en temps de crise, est-ce considéré comme un service essentiel ?

Dans le contexte de la COVID-19, les nids-de-poule ne sont pas la priorité, mentionne la Ville, mais ils seront réparés tant que la situation permettra de le faire.

« Ce n’est pas un service essentiel dans le contexte de la COVID-19. C’est un service essentiel dans un cadre municipal comme l’est le déneigement, par exemple. Bien sûr, ce n’est pas la priorité du service, mais ce n’est pas laissé pour compte tant que la situation nous permet de le faire », a-t-il expliqué dans un échange de courriels.

Comme par les années passées, les citoyens de Saguenay sont invités à signaler la présence de nids-de-poule afin que la Ville puisse effectuer des réparations temporaires, soit d’épandre de l’asphalte froid dans les trous. Ils peuvent le faire par téléphone, au 418 698-3000, ou par courriel, au nids-de-poule@ville.saguenay.qc.ca, en étant le plus précis possible quant à l’emplacement de la cavité.

Selon la loi, depuis 1993, les municipalités sont dégagées de toute responsabilité si des dommages sont causés aux pneus ou au système de suspension des voitures. Les poursuites envers la Ville ne sont pas exclues, mais les automobilistes doivent prouver qu’il y a eu négligence. Il existe également un formulaire que les automobilistes peuvent remplir pour faire une réclamation à la Ville, et ce, dans les 15 jours suivant l’incident.