Nicolas Martel ne fera pas le saut au provincial.

Nicolas Martel: une croix sur une candidature au provincial

À moins d’un revirement, Nicolas Martel ne se présentera pas aux élections provinciales en novembre 2018. Le maire de Desbiens a flirté avec l’idée de se lancer en politique provinciale pour représenter la circonscription de Lac-Saint-Jean, sans jamais toutefois confirmer sa préférence envers une formation politique.

Questionné une fois de plus sur ses intentions, lundi, Nicolas Martel a confirmé préférer terminer son mandat à la mairie de Desbiens avant de faire le saut. La tenue également du Championnat mondial de pétanque, en septembre prochain dans sa municipalité, a également penché dans la balance.

« Je suis très occupé avec l’organisation de cet événement. Je dois m’y consacrer et en plus, ça se tient à l’automne, en pleine campagne électorale. Je n’aurais pas le temps de faire les deux », estime M. Martel. 

Ce dernier, qui travaille également à la Commission scolaire Lac-Saint-Jean, croit aussi qu’il peut largement contribuer à sa région en demeurant au niveau municipal. « À Desbiens, on a peu de moyens. On n’a pas d’argent même. Mais avec de l’ingéniosité, de l’imagination et de l’entraide, on réussit à faire de belles choses », pointe Nicolas Martel.