Le maire de Desbiens, Nicolas Martel, abandonne l'idée de succéder au député conservateur Denis Lebel dans le comté de Roberval.

Nicolas Martel ne briguera pas l'investiture du Parti libéral du Canada

Le maire de Desbiens, Nicolas Martel, abandonne l'idée de succéder au député conservateur Denis Lebel dans le comté de Roberval.
Après avoir mûrement réfléchi à l'idée de se présenter à l'investiture du Parti libéral du Canada, M. Martel a fait savoir qu'il avait choisi de solliciter un troisième mandat auprès des électeurs de Desbiens afin de compléter les dossiers qu'il a initiés en plus de raisons personnelles. « J'ai amorcé du travail à la ville de Desbiens qui est sur le point d'aboutir et qui sera intéressant au niveau régional également. En plus j'ai deux enfants de deux ans et demi ».
M. Martel a ajouté qu'il ne sera jamais trop tard pour lui pour se présenter sur la scène politique à des niveaux supérieurs.