Lors d'une conférence de presse tenue à Québec, hier, les responsables de l'Opération Nez rouge, avec à leur tête son fondateur, Jean-Marie De Koninck, ont rappelé que la concrétisation de la 29e édition est avant tout une histoire de mobilisation.

Nez rouge a réalisé 5350 transports

Les bénévoles de l'Opération Nez rouge ont complété 5350 raccompagnements, depuis le début du mois de décembre, soit un peu moins que les 5600 sorties enregistrées l'an dernier.
À l'échelle de la province, la 29e édition de Nez rouge fait état de 65 391 raccompagnements réalisés par une armée de 44 186 bénévoles.
Selon les statistiques publiées hier, les équipes Nez rouge Saguenay ont réalisé 1793 transports tandis que dans le secteur de Dolbeau-Mistassini, 1073 raccompagnements ont été effectués. Les citoyens de Lac Saint-Jean Est ont été de bons utilisateurs puisqu'ils arrivent bon troisièmes avec 1016 transports sollicités.
À Saint-Félicien, les conducteurs prudents ont fait appel 652 fois aux services des bénévoles de Nez rouge, ceux de Roberval 532 fois. Enfin, les équipes du secteur Normandin ont complété 284 déplacements.
Lors d'une conférence de presse tenue à Québec, hier, les responsables d'Opération Nez rouge, avec à sa tête Jean-Marie De Koninck, ont rappelé que la concrétisation de la 29e édition est avant tout une histoire de mobilisation. Que ce soit en offrant du temps comme raccompagnateur, en mettant à la disposition du matériel, en diffusant le message de sensibilisation ou en soutenant le programme, c'est toute une communauté qui soutient les 108 Opération Nez rouge du Canada.
Cette année, la porte-parole du programme était Dominique Maltais. Les responsables ont tenu à souligner sa contribution au rayonnement du message ainsi que sa contribution auprès du volet jeunesse et sport.
Pour la 30e Opération Nez rouge, de nombreuses surprises ont été promises afin de remercier les Québécois pour leur engagement et leur participation à l'amélioration du bilan routier. On y soulignera le cap de la millionième présence bénévole.
Dvilleneuve@lequotidien.com