L’application NextDoor s’adresse aux gens d’un même quartier dans le but de faciliter le partage d’informations utiles pour le voisinage.
L’application NextDoor s’adresse aux gens d’un même quartier dans le but de faciliter le partage d’informations utiles pour le voisinage.

Nextdoor maintenant à Saguenay

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
L’application Nextdoor, un réseau social qui réunit les résidents d’un même quartier, gagne du terrain au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Plusieurs citoyens de Saguenay ont reçu au cours des derniers jours, une lettre par la poste les invitant à se connecter au réseau de leur quartier.

Dans la lettre, on peut lire : « Notre quartier utilise une plateforme gratuite et sécurisée appelée Nextdoor Chicoutimi — Distric #, et nous vous invitons à vous joindre à nous. C’est l’endroit idéal pour trouver des informations utiles telles que des recommandations sur les entreprises locales, des conseils pour se préparer en cas d’urgence, des signalements d’animaux perdus ou retrouvés, des alertes de sécurité, et bien plus encore. Nextdoor est un excellent moyen de mettre en relation les voisins dans le besoin avec ceux qui pourraient leur venir en aide. C’est 100 % privé, gratuit et uniquement pour nos voisins. » Cette lettre est signée par un des voisins qui utilisent la plateforme.

Le Quotidien a testé l’application pour voir ce qu’on peut y retrouver. Tout compte fait, il y a une bonne sécurité lors de la connexion. On demande votre nom et votre adresse courriel avant de demander l’adresse de résidence et de la vérifier avec la localisation de votre appareil ou avec le code que vous recevez par la poste.

La plateforme bloque l’indexation de votre adresse, c’est donc dire qu’on ne peut pas trouver votre adresse en utilisant un moteur de recherche comme Google ou Yahoo, du moins par les informations données à Nextdoor. Dans la politique de confidentialité, Nextdoor assure qu’ils ne partageront et ne vendront jamais les informations personnelles d’un membre comme le nom, le numéro de téléphone, l’adresse courriel, le code postal ou le quartier directement aux annonceurs de publicités.

Dans le cas où l’application ne vous intéresse plus, la désactivation du compte est très simple et Nextdoor promet de ne pas entrer en contact avec vous.

Plusieurs options intéressantes

Une fois à l’intérieur, il y a en effet les sections mentionnées dans la lettre, comme les choses à vendre, les événements, et d’autres options. Il est possible de faire une publication publique afin de demander de l’aide ou une information. Il est également possible de sélectionner un voisin et lui écrire en privé.

Les utilisateurs peuvent également créer un groupe ou en rejoindre un pour faciliter les communications sur un sujet en particulier.

Pour mettre en confiance les utilisateurs, Nextdoor utilise la fonction d’ambassadeurs de quartier. Les Ambassadeurs ont la capacité de reporter du contenu, de l’évaluer et de voter sa suppression ou encore fermer une discussion dans le quartier. Ils ne peuvent cependant pas bloquer ou restreindre un utilisateur. C’est d’ailleurs à cet ambassadeur que la plateforme demande de faire les premiers pas lorsqu’un voisin ne respecte pas les règles de l’application.

Les options entreprises sont également intéressantes. Il est possible pour un commerçant d’inscrire son commerce sur la plateforme et de communiquer avec le voisinage. Il peut également afficher des offres d’emploi. Les utilisateurs peuvent aussi mettre leurs commentaires sur le commerce.

À première vue, l’application semble bien protéger les données de ses utilisateurs et est utile pour trouver ce dont vous avez besoin à proximité de chez vous. Le nombre d’utilisateurs est encore très restreint à Saguenay, mais il y a déjà plusieurs publications.