Nationalisation chez Rio Tinto: un professeur pose les jalons

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
La nationalisation des ouvrages hydroélectriques de Rio Tinto relève du domaine du possible, mais exigerait du gouvernement des compensations permettant à la multinationale de remplacer cette énergie avec une valeur équitable, tout comme il serait possible de réévaluer les contrats qui accordent à l’entreprise des droits d’eau sur des périodes de 50 ans.