Un poste mobile de la SQ était à Alma, en lien avec la disparition de Nathalie Tremblay.

Nathalie Tremblay reste introuvable

Les recherches terrestres menées vendredi et samedi dans le secteur de la Petite-Décharge, à Alma, n’ont toujours pas permis de faire avancer l’enquête sur la disparition de Nathalie Tremblay. La dame n’a pas été revue depuis le 16 novembre dernier.

Samedi en matinée, une battue avait été organisée par les proches de la dame et par ceux et celles qui désiraient offrir leur aide. Des recherches terrestres avaient également été effectuées au cours de la journée de vendredi, mais en vain. En fin d’après-midi, samedi, la porte-parole de la Sûreté du Québec, Hélène Nepton, affirmait qu’il n’y avait toujours pas de développement dans cette affaire.
Nathalie Tremblay, qui est âgée de 50 ans, a été vue pour la dernière fois le 16 novembre dernier, alors qu’elle marchait dans le secteur de l’île Sainte-Anne, plus précisément sur la rue Laurier.
Au moment de sa disparition, la dame portait un jeans pâle délavé, une veste d’hiver noire avec un col de fourrure ainsi qu’une tuque noire. Elle mesure environ 1m75 et pèse 60kg. Elle a les cheveux bruns et les yeux bruns.
Plus tôt cette semaine, un hélicoptère de la Sûreté du Québec avait survolé Alma et la Petite-Décharge.
La SQ invite les gens qui auraient de l’information sur cette disparition, même minime, à contacter les enquêteurs au 1 800 659-4264.