La députée de Roberval, Nancy Guillemette, est fière du travail effectué dans la dernière année.
La députée de Roberval, Nancy Guillemette, est fière du travail effectué dans la dernière année.

Nancy Guillemette dresse son bilan

La députée de Roberval, Nancy Guillemette, a souligné le premier anniversaire de son élection en dressant un bilan du travail effectué au cours des 12 derniers mois. L’élue provinciale de la Coalition avenir Québec (CAQ) a contribué à l’annonce de plusieurs projets totalisant des investissements de près de 14 millions de dollars dans son secteur du Lac-Saint-Jean.

Au cours de la dernière année, des investissements de 3,9 millions de dollars ont été annoncés dans le domaine du transport, dont le projet de la route de Vauvert, lequel s’élève à 3,8 millions de dollars. Une somme similaire de 3,8 M $ sera injectée dans les écoles. Le milieu communautaire a obtenu une enveloppe de 715 000 $.

La représentante de la circonscription de Roberval à l’Assemblée nationale a profité de la présentation de son bilan pour dévoiler sa vision des opportunités économiques, sociales et touristiques qui s’offrent aux Jeannois.

« Premièrement, il faut sortir de l’enclave locale pour regarder les défis et les possibilités sur une base régionale. Prenons l’exemple des grands projets comme GNL Québec, Arianne Phosphate et Métaux BlackRock. Évidemment, il y a là une opportunité pour les travailleurs de la région, mais aussi pour les entreprises de chez nous qui peuvent fournir des services, souvent à meilleur coût que celles des grands centres. Il faut faire des grappes pour que nos entreprises puissent faire bénéficier ces grands projets de leurs compétences et de leur expertise. Il faut savoir travailler ensemble pour augmenter nos chances de pouvoir profiter de ces investissements majeurs », a-t-elle mentionné.

L’immigration reste, selon celle qui a été élue à la suite de la démission de Philippe Couillard, un défi colossal qui sera grandement bénéfique pour la région. « Parce que l’avenir ne peut s’envisager autrement que par l’arrivée de familles immigrantes en quête d’une meilleure qualité de vie. Quel endroit de mieux que le comté de Roberval, qui offre des possibilités d’emploi, d’éducation, de santé, de nature et d’espace ? Il faut agir sur la rétention et une façon d’y arriver, c’est de permettre à un groupe de personnes de même nationalité de s’installer. On doit intégrer les gens à notre communauté, pas les assimiler », a-t-elle exprimé.

La députée provinciale ne cache pas son intérêt face au potentiel de la culture biologique et des produits uniques qui en découlent. Avançant l’idée de faire de la région un leader au niveau des techniques de culture et de mise en marché, Nancy Guillemette a confirmé qu’elle accompagnera les agriculteurs intéressés.

L’amélioration de la route 155 et la Véloroute des Bleuets sont ciblées par la représentante caquiste au plan touristique. Elle rappelle l’importance de prolonger le séjour des visiteurs, dont 60 % arrivent par la route 155, dans la circonscription.

Celle qui représente plus de 45 000 électeurs poursuit son travail avec plusieurs dossiers actifs, dont celui du caribou forestier.