Guy Larouche

Munger critique, Larouche attaque

La campagne de salissage se poursuit à Roberval. Guy Larouche s’en est pris à l’ancien maire Claude Munger, l’accusant de s’être donné des privilèges.

Dans un commentaire publié cette semaine sur Facebook, M. Munger a félicité les cinq anciens conseillers qui ont fait une sortie contre le maire sortant.

« Bravo à vous cinq ! Il faut que la vérité surgisse. Ce pseudo-personnage doit partir », a écrit l’ancien maire de Roberval. 

Ce commentaire a fait bondir M. Larouche qui a accusé l’ancien maire d’avoir demandé à des employés de la ville de ramasser les sacs de feuilles mortes sur son terrain. Un privilège qu’il lui aurait enlevé dès qu’il a été élu à la tête de Roberval il y a quatre ans.

« Lorsque je suis arrivé, j’ai vu que les feuilles étaient ramassées chez lui par les employés de la ville. J’ai fait arrêter tout ça immédiatement. Donc, sa sortie ne me surprend pas. Chaque automne il s’en rappelle », a laissé tomber Guy Larouche en entrevue téléphonique.

Ce dernier a écrit un commentaire semblable sur Facebook qui a fait réagir des citoyens. « M. Larouche a mis fin au passe-droit », a applaudi une citoyenne en réaction au commentaire du maire sortant. 

Munger nie

Informé par Le Quotidien de ces propos de Guy Larouche, Claude Munger a immédiatement nié avoir eu un traitement de faveur pour ses feuilles. 

« D’abord, le ramassage des débris, ça concerne la RMR, pas la ville. La RMR existait quand il a été élu maire. Et je n’ai jamais eu de traitement de faveur avant ça, et ce, pour n’importe quel service. Quand on enlevait mes feuilles, tout le monde avait aussi ce service. Si c’est ce qu’il a dit, je vais devoir consulter un avocat », a indiqué l’ancien maire qui n’avait pas encore vu les propos de Guy Larouche lorsqu’il a été contacté par Le Quotidien.

En ce qui concerne la plainte déposée au Directeur général des élections contre Planète 99,5, le maire sortant a donné aux médias l’accusé de réception pour prouver que la plainte avait bel et bien été envoyée. 

Dans un communiqué de presse, lundi, le patron de la station de radio avait indiqué n’avoir reçu aucune plainte formelle de la part du candidat qui reproche à l’animateur Louis Arcand de ne pas lui avoir offert un droit de réplique