Le maire de Bégin, Gérald Savard.

MRC du Fjord-du-Saguenay: le «dirigisme» de Québec dénoncé

Le conseil de la MRC-du-Fjord du Saguenay est insatisfait des nouvelles orientations du gouvernement du Québec en matière d'aménagement du territoire. Il l'a fait savoir mardi soir lors de son assemblée mensuelle du conseil tenue à Bégin.
À la suite d'une rencontre tenue à Alma le 14 juin dernier dans le cadre d'une consultation gouvernementale portant sur le renouvellement des orientations en matière d'aménagement du territoire (OGAT), les élus de la région ont constaté que Québec « s'est comporté dans le sens contraire des annonces » qu'il avait faites précédemment. Québec s'était engagé à consulter le monde municipal et à simplifier la présentation des orientations en aménagement en distinguant l'information de portée stratégique des informations à caractère technique, explique le préfet Gérald Savard. 
Il rappelle que dans les années '90, les OGAT ayant conduit à la rédaction des schémas d'aménagement de seconde génération employaient un vocabulaire insistant sur la notion de partenariat et sur la reconnaissance des MRC comme de véritables partenaires responsables de la mise en oeuvre à l'échelle régionale et locale des objectifs poursuivis par l'État. Par exemple, dans les textes, on pouvait lire que « le gouvernement souhaite que les MRC se prévalent ... » ou encore « le schéma d'aménagement réviser devrait tenir compte ... ».
La MRC dénonce le vocabulaire directif des nouvelles orientations avec leur caractère d'obligation dans les documents déposés pour la consultation, explique M. Savard. Toujours à titre d'exemple, les textes précisent que « la MRC doit déterminer la croissance anticipée des fonctions résidentielles » ou encore « la MRC doit évaluer l'espace nécessaire au développement ... », une sémantique qui ne plaît pas du tout aux élus.
Ces derniers craignent que la marge de manoeuvre annoncée soit à ce point encadrée qu'elle laisse présager une gestion documentaire « effarante » avant de voir le travail réalisé par la MRC avec ses municipalités constituantes.
Il est reproché également au projet de mettre en lumière un très faible diagnostic des milieux ruraux, qui ne représente pas la réalité tant urbaine que rurale des régions éloignées des grands centres urbains. On reproche aux futures OGAT de viser principalement des enjeux urbains ou encore métropolitains. La volonté de mettre en place des pôles régionaux et d'y concentrer tous les types de développement au détriment des autres municipalités apparaît contraire à favoriser une accessibilité des milieux de vie de plus petite taille.
La MRC du Fjord-du-Saguenay accuse les nouvelles orientations d'aller à l'encontre de l'esprit de la nouvelle loi 122 qui vise à reconnaître les municipalités comme des gouvernements de proximité et à augmenter leur autonomie et leurs pouvoirs.
La MRC demande à ce que le ministère des Affaires municipales reconsidère son approche en aménagement du territoire pour les milieux ruraux périphériques, notamment en créant des orientations distinctes ou modulées pour les milieux ruraux ainsi qu'une nouvelle consultation. 
Droits forestiers
À l'approche de la période de révision des droits forestiers pour 2018-2023, les maires présents ont adopté une résolution demandant au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs de favoriser la consolidation d'entreprises sur son territoire ou à proximité pour les volumes qui seront récoltés sur le territoire de la MRC. On souhaite favoriser la présence de bénéficiaires de garanties d'approvisionnement bien répartis, entre autres, dans le secteur des monts Valin. 
Une copie de la résolution sera transmise au ministre Luc Blanchette, au député de Dubuc, Serge Simard, ainsi qu'à Alain Thibault, directeur du secteur nord-est.
Croisières du fjord
À la suite du versement d'une somme de 100 000 $ à Promotion Saguenay pour l'acquisition des Croisères du Fjord par Promotion Saguenay, les élus ont désigné Ève-Marie Lévesque, conseillère en communication à la MRC du Fjord, pour agir comme représentante au sein du conseil d'administration des navettes maritimes.
Services Québec
Les Anjeannois et citoyens des municipalités environnantes ont maintenant accès à un nouveau bureau libre-service de Services Québec au CLSC du Fjord à L'Anse-Saint-Jean. Les citoyens qui se présenteront au CLSC pourront utiliser des équipements pour leurs démarches administratives avec l'État. Un poste informatique est à leur disposition pour accéder au site Portail Québec. Une imprimante, un télécopieur et un photocopieur seront accessibles sur place.