Gérald Savard, préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay

MRC du Fjord-du-Saguenay: des fonds de développement réclamés

La MRC du Fjord-du-Saguenay joint sa voix à celle de la Fédération québécoise des municipalités (FQM). Elle réclame du gouvernement du Québec la gestion des 100 M$ supplémentaires annoncés pour le développement économique des régions du Québec via le Fonds de développement des territoires créé à la suite de l'abolition des Conférences régionales des élus et autres organismes de développement économique.
Réuni à Saint-Félix-d'Otis mardi, le conseil de la MRC a adopté à l'unanimité cette résolution d'appui à un moment où Québec tarde à préciser ses intentions visant à déterminer qui gérera les nouvelles sommes affectées aux projets de développement économique dans les régions du Québec. L'enveloppe récurrente est appelée à s'accroître d'année en année à compter de 2017 pour atteindre les 100 M$ à compter de 2021, selon les explications fournies par le préfet Gérald Savard. Cette enveloppe viendra s'ajouter aux 100 M$ que fournit déjà annuellement Québec aux 87 MRC de la province depuis le pacte fiscal conclu. «On ne veut pas que l'argent aille ailleurs. On veut que les MRC bénéficient des sommes à travers le Fonds de développement territorial qui est un fond flexible», explique M. Savard.
Ce dernier rappelle au premier ministre Philippe Couillard les déclarations faites au printemps dernier où il mentionnait que les outils de développement économique doivent être le plus près du citoyen et que les MRC sont le bon niveau pour le faire. Réunis en assemblée le 20 novembre dernier, les préfets ont souhaité que Québec poursuive sur la même voie.
Appui à l'UPA
Une autre prise de position a été adoptée par le conseil de la MRC visant à appuyer l'Union des producteurs agricoles dans ses revendications pour maintenir dans sa forme actuelle le Programme de crédit de taxes foncières agricoles du Québec. La résolution demande que soit fixé un calendrier de rencontres interministérielles sur les enjeux de la fiscalité agricole du Québec.
Enfin, le conseil a accordé une aide financière de 20 000$ au Centre de formation professionnelle de La Baie pour la poursuite du projet d'aménagement d'une forêt-école destinée à former les jeunes sur les activités s'y déroulant, en particulier les activés de prélèvement du gibier. Environ 125 000$ ont été accordés au projet pour l'aménagement d'abris et de chemins forestiers.