Un nouveau service de transport en commun sera à l’essai entre Roberval et Saint-Félicien, à partir du 27 novembre.

MRC du Domaine-du-Roy: le transport en commun prend de l’essor

À compter du 27 novembre, un nouveau service de transport en commun sera à l’essai entre Roberval et Saint-Félicien. D’ici quelques mois, l’harmonisation du transport adapté et du transport en commun est vouée à changer l’offre de service dans le secteur.

Difficile de lancer un service de transport en commun dans les milieux ruraux, car la densité de population est souvent trop faible pour soutenir un transport régulier par autobus. Mais il existe tout de même des solutions modulables et flexibles qui permettent d’offrir un service adapté aux besoins de la population, estime Jonathan Thibeault, directeur général d’Accès Transport, l’organisme de gestion du transport en commun et du transport adapté dans la MRC du Domaine-du-Roy.

Au lieu d’offrir un transport par autobus entre Roberval et Saint-Félicien, Accès Transport mise plutôt sur une formule de taxi-bus offrant du transport dans une minifourgonnette appartenant aux entreprises de taxi locaux. «On lance une période test de transport collectif deux jours par semaine entre Roberval et Saint-Félicien », note fièrement ce dernier.

Ce service sera offert à compter du 27 novembre trois fois par jour, matin, midi et soir, entre le Carrefour Saint-Félicien et l’hôpital de Roberval, moyennant une somme de six dollars par adulte et de trois dollars par enfant. Une carte de membre d’une valeur de cinq dollars est nécessaire pour faire une réservation.

Jonathan Thibeault, directeur général d’Accès Transport

Dans un premier temps, l’objectif est de rejoindre la population qui doit se déplacer pour des rendez-vous et des rencontres. « Comme les places sont limitées, on va noter les refus et augmenter le nombre de véhicules au besoin », remarque Jonathan Thibeault, qui souhaite tester le modèle pendant les six prochains mois pour évaluer les besoins. « On croit que le service va être populaire, parce que la population demande du transport collectif entre les municipalités depuis plusieurs mois », soutient pour sa part Lucien Boivin, préfet de la MRC du Domaine-du-Roy.

Au cours de la prochaine année, Accès Transport, qui est né d’un regroupement d’Allo transport et des deux services de transport adapté en fonction à Saint-Félicien et à Roberval, souhaite aussi mettre en place un service de transport en commun mieux adapté aux horaires des travailleurs, en offrant le service de transport adapté en même temps que le transport en commun, ajoute le directeur général. « Légalement, le service de transport adapté n’a pas de permis pour le transport collectif, dit-il. C’est pourquoi on a décidé de vendre nos autobus à un promoteur privé qui pourra offrir un service intégré, en offrant des trajets pour tout le monde. » Cette modification évitera également des frais d’entretien et de maintenance, permettant de libérer des sommes pour les services aux usagers.

Ces autobus permettront éventuellement d’offrir des transports réguliers entre Chambord et Saint-Félicien, tout en desservant les municipalités plus éloignées. Un projet de liaison entre Chambord et Dolbeau-Mistassini est aussi sur la table, mais Accès Transport n’a toujours pas obtenu de réponse à sa demande de financement déposée en décembre 2017. « On veut améliorer la mobilité de tous les citoyens, en harmonisant et en optimisant les transports », soutient Jonathan Thibeault.

Après avoir investi 70 000 $ pour la mise sur pied de l’offre de service, la MRC du Domaine-du-Roy ne pense pas devoir débourser davantage, car l’argent utilisé pour le transport adapté et les subventions gouvernementales devraient suffire à couvrir les frais, estime Mario Gagnon, directeur général de la MRC.

Ce service sera notamment financé par le Programme d’aide au transport collectif des personnes et aux immobilisations en transport en commun du ministère du Transport, à raison de 200 000 $ par année, pour financer 66% des dépenses. La balance sera générée par les revenus provenant des usagers.

+

SUCCÈS À SAINT-FÉLICIEN ET À ROBERVAL

Lancé en juin dernier, le service de taxi-bus à l’intérieur des limites de Saint-Félicien et de Roberval offre désormais près de 450 déplacements par mois, dépassant les objectifs initiaux. 

Depuis le mois de juin, Accès Transport a paraphé une entente avec deux entreprises de taxi, Taxi-Rod et Taxi Stéphane Lavoie, pour offrir un service de taxi-bus urbain, respectivement à Roberval et à Saint-Félicien. Le concept de base : miser sur les entreprises locales au lieu d’investir dans des véhicules. Ainsi, chaque dollar dépensé permet d’aider un citoyen à se déplacer. 

Offert à partir de 90 endroits définis, munis de bornes, et avec des horaires fixes, le service permet de déplacer plusieurs personnes à la fois à un coût fixe de quatre dollars pour un adulte (10 déplacements pour 30 $). « Le client paye une partie des coûts au taxi et Accès Transport paie la balance, note Jonathan Thibeault, directeur général d’Accès Transport. Tout le monde est gagnant. » 

Alors qu’il fallait réserver un jour à l’avance au départ, Accès Transport s’est adapté pour améliorer le service en concluant des ententes avec les entreprises de taxi. Ainsi, les usagers doivent désormais contacter directement les taxis une heure à l’avance pour réserver leur place à bord. « On veut aussi ajouter 25 bornes dans chaque municipalité pour améliorer le service », ajoute ce dernier, qui croit que le service continuera à gagner en popularité au cours des prochains mois. « On s’était fixé un objectif de 300 déplacements en octobre et on en a eu 441 », dit-il.