«Mourir au travail n'est pas normal»

Rio Tinto Alcan a mis en place toutes les mesures nécessaires pour qu'un tel événement ne se reproduise plus jamais. Le directeur de l'Usine Alma, Guy Gaudreault, a rappelé que la sécurité de ses employés était sa priorité.
« Mourir au travail, ce n'est pas normal. Ça, c'est clair. Mon travail, c'est de faire en sorte que ça n'arrive plus jamais », mentionne M. Gaudreault, après avoir offert ses pensées à la famille de Cyndie Lavoie, dont sa fille et son conjoint.
« On ne peut oublier le tragique événement survenu le 30 avril dernier et qui nous affecte encore tous. Notre préoccupation aujourd'hui est de prendre soin de nos employés qui vivent des moments difficiles », ajoute-t-il.
Ce dernier a admis que les risques associés à cette partie de la machine n'avaient pas été identifiés au fil des ans. « Malgré tous nos processus, personne n'avait identifié cet endroit de la machine comme étant une zone à risque », répond M. Gaudreault.
« Mais depuis l'accident, on a travaillé pour que ça ne se reproduise plus. Nous avons sécurisé immédiatement la zone en mettant en place des moyens de contrôle temporaires. Par la suite, on a installé des protections physiques permanentes. Dans les deux cas, ces mesures ont été approuvées par la CSST », détaille le directeur.
Guy Gaudreault se montre également ouvert à poursuivre les améliorations en matière de santé et sécurité. « Nous allons analyser le rapport de la CSST en détail. S'il y a d'autres actions à mettre en place pour nous améliorer, soyons certains qu'on va le faire », assure-t-il.