Motoneige: un début difficile au Lac, mais normal au Saguenay

Les conditions climatiques qu’a connues le Saguenay-Lac-Saint-Jean durant la période des Fêtes n’ont pas fait le plaisir des motoneigistes qui viennent habituellement en grand nombre pour profiter des sentiers. Les installations du Lac-Saint-Jean auraient perdu entre 60 et 80 % de leur achalandage, tandis que celles du Saguenay n’ont pas connu de hausse de visiteurs comparativement aux années passées.

De nombreux secteurs du Lac-Saint-Jean ont hérité de conditions de promenade plus difficiles, alors que la pluie a fait fondre la neige dans plusieurs sentiers, maintenant sur le sable. Joint par Le Quotidien, Gaétan Gagné, président du Club de motoneigistes Lac-Saint-Jean, a souligné que le secteur avait connu une perte de 60 % de ses touristes, dans le temps des Fêtes, comparativement à l’année précédente.

« On pensait avoir une bonne saison, parce que la neige est tombée de bonne heure. Mais après la pluie, plusieurs sentiers n’étaient même plus praticables », a-t-il ajouté.

Le relais Ski-Bee-Doo, à Saint-Gédéon, a lui aussi perdu une majeure partie de sa clientèle. « C’est sûr que nous avons eu moins de monde qu’à l’habitude, les gens savaient qu’on n’avait pas de neige », a renchéri la propriétaire du relais, Marjolaine Harvey. Selon elle, il y a eu 80 % moins de personnes qui sont passées par l’établissement qu’à l’habitude.

Mieux au Saguenay

Le secteur des monts Valin a quant à lui été moins touché que le Lac-Saint-Jean par les mauvaises conditions. Les chutes de neige plus importantes depuis novembre ont permis d’être moins affectés par la pluie qui est tombée quelques jours avant Noël.

« Nous avons été chanceux, puisque la quantité de neige que nous avions déjà a pu absorber la pluie, sans aller chercher la neige », a commenté le gérant des opérations de l’Auberge du km 31, Nicolas Bélanger, au cours d’un entretien téléphonique avec Le Quotidien.

Son établissement a connu un très bon temps des Fêtes, malgré la mauvaise température. Même si les conditions ne sont pas optimales, ses clients lui ont souvent répété qu’à ce temps-ci de l’année, elles sont égales à ce qu’ils voient habituellement dans plusieurs autres régions du Québec, comme Montréal, à la fin de l’hiver.

Il a cependant perdu quelques clients du côté des motoneigistes hors-pistes. Il n’y a toujours pas assez de neige pour ceux qui préfèrent sortir des sentiers, eux qui représentent 60 % de sa clientèle les fins de semaine. « J’ai eu une vingtaine d’annulations dans la semaine de Noël, mais j’ai pu les annoncer et trouver d’autres clients », a confirmé le gérant.

La Chapelle, un relais aussi situé sur les monts Valin, a également connu une période des Fêtes achalandée. Selon le cuisinier Philippe Picard, joint par Le Quotidien en fin d’après-midi jeudi, il y aurait plus de personnes qu’à l’habitude, alors que plusieurs ont choisi de visiter le parc national afin d’échapper aux mauvaises conditions du reste de la région.

Le meilleur à venir

Malgré un mauvais départ, la saison de motoneige devrait aller en s’améliorant. Avec la plus récente neige, de nombreuses installations voient le nombre de leurs réservations augmenter. Le gestionnaire de 711 Info-Motoneige, Éric Bélanger, ne se dit pas inquiet face à cette baisse d’achalandage. « Depuis la nouvelle neige, les sentiers sont maintenant interconnectés, ce qui fait qu’on peut voyager d’une région à l’autre et faire le tour du lac Saint-Jean. Maintenant qu’on peut le faire, c’est certain que la saison va décoller et il y aura plus de touristes », s’est-il réjoui. Selon lui, il n’est pas anormal de voir un temps des Fêtes dans le Haut-du-Lac sans neige, alors qu’elle arriverait généralement avec le début du mois de janvier.