Le Dr Lionel Dignowity Gonzales sur sa motoneige.

Mort en motoneige: le Dr Dignowity était un nouvel adepte

Le chef du département de chirurgie plastique de l'hôpital de Chicoutimi, Lionel Dignowity Gonzales, est décédé samedi soir, lors d'une randonnée de motoneige à Saint-Félix-d'Otis. L'homme de 44 ans, qui était arrivé au Saguenay il y a trois ans, s'était découvert une vraie passion pour ce loisir hivernal.
Il en avait d'ailleurs discuté avec Le Quotidien, cet automne, lors d'une entrevue accordée dans le cadre d'une série sur les médecins spécialistes. 
Dr Lionel Dignowity a succombé à ses blessures après avoir percuté un arbre, samedi vers 17 h, près de la zec du lac Brébeuf. Selon la Sûreté du Québec, le chirurgien était en ballade avec des amis lorsqu'il a perdu la maîtrise et a été éjecté de son engin dans une courbe. Des manoeuvres de réanimation ont été effectuées, mais son décès a été constaté à l'hôpital de Chicoutimi.
Le chirurgien avait découvert la motoneige l'an dernier, lors d'une sortie avec des amis. Aussitôt, il avait eu la piqûre. Il y a quelques mois, lors de l'entrevue accordée au Quotidien, il avouait d'ailleurs avoir déjà hâte à l'hiver. Dans le cadre de la série d'entrevues sur les médecins spécialistes publiée dans nos pages durant l'automne, chaque médecin rencontré devait parler de l'une de ses passions, mis à part la médecine. Lionel Dignowity avait vite évoqué la motoneige, qui l'aidait à apprécier la saison froide. 
En effet, le Mexicain d'origine avait eu un peu de difficulté à s'habituer à l'hiver québécois. 
« Il fallait que je trouve un moyen de m'y faire et d'apprécier la neige. Je trouvais les hivers interminables. Deux amis m'ont proposé la motoneige, mais j'étais hésitant, puisque j'adore la vitesse et les engins motorisés. Je n'ai pas de moto parce que je me connais, je sais que je suis attiré par la vitesse. Alors j'avais un peu peur de monter sur une motoneige », avait-il raconté à la journaliste.
C'est l'hiver dernier que le chirurgien s'était finalement laissé tenter. 
« J'ai eu la piqûre instantanément ! Après ma balade, je suis immédiatement allé m'acheter une motoneige ! Ça m'a réconcilié avec vos hivers et avec la neige. J'attends impatiemment les premiers flocons, avait dit le Dr Dignowity. En plus d'aimer la vitesse, j'aime beaucoup les paysages et ici, je suis servi », ajoutait alors le chirurgien plastique.
Dr Lionel Dignowity Gonzales
Pour une meilleure qualité de vie
Débarqué au Saguenay il y a trois ans, c'était pour offrir une meilleure qualité de vie à ses trois enfants que lui et son épouse avaient choisi le Québec.
« Au Mexique, ça allait vraiment bien pour moi. Professionnellement, ce n'était pas intéressant de quitter mon pays, mais pour les enfants, c'était un meilleur choix. Et c'est très difficile, voire impossible pour un médecin étranger de pouvoir pratiquer dans son domaine au Canada. J'ai été très chanceux, mais ç'a aussi été une belle leçon d'humilité, car j'ai eu à repasser plusieurs examens ! » avait expliqué Lionel Dignowity, qui avait fait de la chirurgie reconstructrice durant de nombreuses années avant de se tourner vers l'esthétisme et d'ouvrir son propre cabinet au Mexique.
En plus de sa spécialité en chirurgie plastique, Lionel Dignowity était également diplômé en chirurgie générale.
Une grande tristesse pour le Dr Boudana
Le collègue et ami de Lionel Dignowity Gonzales, Dr David Boudana, a appris la nouvelle avec une grande tristesse. En son nom et en celui du personnel du service de chirurgie esthétique, il a tenu à offrir ses condoléances aux proches du Dr Dignowity.
« Son arrivée dans la région a constitué un deuxième souffle pour le service de chirurgie plastique de l'hôpital de Chicoutimi. Lionel était un chirurgien talentueux, appliqué et dédié à ses patients. Sur un plan personnel, j'ai perdu plus qu'un collègue, j'ai perdu un ami et un confident », a affirmé Dr Boudana, lorsque joint par Le Quotidien.
Réorganisation du département au CIUSSS
La direction et les employés du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) ont évidemment été attristés et chamboulés par le décès du chirurgien Lionel Dignowity Gonzales. Les équipes travaillent actuellement à se réorganiser pour prendre les patients du chirurgien en charge le plus rapidement possible.
« Le CIUSSS demande la collaboration de tous, incluant les patients, dans cette situation exceptionnelle. Nous sommes à élaborer notre plan de match et nous le ferons connaître au cours des prochains jours », a affirmé le responsable des communications de l'organisation, Jean-François Saint-Gelais.