Durant son discours, London Breed s’est engagée à construire plus de logements, à défendre les immigrants contre l’administration du président Donald Trump et à prêter main-forte aux petites entreprises, qui peinent à survivre dans une ville où le coût de la vie est très élevé.

Une première mairesse noire à San Francisco

SAN FRANCISCO — La première femme noire à la mairie de San Francisco a été assermentée mercredi, promettant d’aider les toxicomanes et les sans-abri dans une ville où la grande richesse côtoie la pauvreté extrême.

Durant son discours, London Breed s’est engagée à construire plus de logements, à défendre les immigrants contre l’administration du président Donald Trump et à prêter main-forte aux petites entreprises, qui peinent à survivre dans une ville où le coût de la vie est très élevé.

La mairesse âgée de 43 ans a grandi dans des logements sociaux et parle souvent de l’amour et du soutien qu’elle a reçus durant son enfance, plus particulièrement de la part de sa grand-mère, qui l’a élevée.

Elle a appris de l’exemple de mentors et de voisins qui ont su déceler son potentiel très tôt et l’ont encouragée à étudier.

Mercredi, London Breed a déclaré que, si elle était debout sur cette estrade, c’était parce qu’une communauté entière avait cru en elle et que les services municipaux avaient pris soin d’elle.

Elle a juré de «donner au suivant» en offrant aux enfants issus de milieux pauvres des occasions de progresser.

Mme Breed a été assermentée par Gavin Newsom, lieutenant-gouverneur de la Californie et ex-maire de San Francisco, sur les marches de l’hôtel de ville devant quelque 1000 spectateurs.