Le séisme de magnitude 7,3 a fait au moins 860 blessés.

Un violent séisme fait au moins 140 morts en Iran et en Irak

TÉHÉRAN — Un séisme d'une magnitude de 7,3 a secoué une région frontalière de l'Iran et de l'Irak, tuant au moins 140 personnes en Iran seulement selon l'agence de presse du gouvernement iranien. On dénombre aussi au moins 860 blessés.

À Bagdad, le gouvernement n'avait pas, dimanche, publié d'information concernant les dommages et le nombre de victimes.

L'institut géologique des États-Unis a confirmé le tremblement de terre sur son site internet. Il a indiqué que l'épicentre était situé à environ 30 km de la ville irakienne de Halabja, dans l'est du pays. Il a diffusé une alerte orange, ce qui signifie que le séisme a été meurtrier et entraînera des pertes économiques.

Les réseaux sociaux iraniens ont connu une nuit agitée. Plusieurs personnes ont indiqué qu'elles avaient fui leur domicile, particulièrement à Kermanshah et à Qasr-e Shirin. Des blessés pourraient être prisonniers des débris dans ces deux municipalités.

Une autre agence de presse iranienne, ILNA, a rapporté que le séisme avait touché pas moins de 14 provinces.

L'agence de presse gouvernementale IRNA a indiqué lundi que les opérations de secours se sont poursuivies pendant la nuit et qu'elles continueront durant le jour.

La télévision d'État iranienne a déclaré que les autorités irakiennes avaient fait état d'au moins six morts en Irak et plus de 50 blessés dans la province de Sulaymaniyah et environ 150 blessés dans la ville de Khanaquin.

L'Iran repose sur plusieurs lignes de faille. Des séismes s'y produisent sur une base quasi journalière. En 2003, un tremblement de terre d'une magnitude de 6,6 avait frappé la ville historique de Bam, tuant 26 000 personnes.