Des véhicules font la file à la frontière entre les États-Unis et le Mexique. Donald Trump a réitéré mardi sa menace de fermer dans les prochains jours «de grandes portions» de la frontière.

Trump prêt à fermer la frontière avec le Mexique malgré le risque économique

WASHINGTON — Tout à sa lutte contre l’immigration illégale, Donald Trump a réitéré mardi sa menace de fermer dans les prochains jours «de grandes portions» de la frontière avec le Mexique malgré l’impact potentiellement catastrophique pour l’économie des États-Unis.

Le président américain a appelé le Mexique à interpeller les migrants originaires d’Amérique centrale qui transitent sur son sol et le Congrès à muscler les lois migratoires des États-Unis, faute de quoi a-t-il dit, «la frontière sera fermée, c’est sûr à 100 %».

La fermeture portera peut-être uniquement sur «de grandes portions de la frontière» et pas sur les 3200 kilomètres qui séparent les États-Unis du Mexique, a-t-il précisé, promettant une annonce «dans les prochains jours».

Le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a immédiatement exprimé son désaccord. «Fermer la frontière pourrait avoir un impact économique catastrophique sur notre pays et j’espère que nous n’allons pas le faire», a-t-il dit à la presse.

Donald Trump, qui s’exprimait en marge d’une rencontre avec le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg, a balayé cet argument.

«C’est sûr que cela aura un impact sur l’économie», a-t-il reconnu. Le Mexique «est un gros partenaire commercial» avec lequel «nous venons de signer l’un des plus importants accords commerciaux au monde», a-t-il souligné en référence au nouvel Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC) qui remplace l’ALENA. Mais «la sécurité est plus importante que le commerce», a-t-il assuré, en accusant à nouveau la frontière d’être poreuse pour les trafiquants de drogue.

Le Mexique est le deuxième partenaire commercial des États-Unis, qui ont importé pour 346,5 milliards $ de biens et services mexicains en 2018, notamment des pièces détachées essentielles pour l’industrie automobile ou des produits agricoles nécessaires à l’industrie alimentaire.