Justin Trudeau a fait ces commentaires sur les Canadiens emprisonnés en Chine mardi lors d’une conférence de presse à Toronto, où il rencontrait le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Trudeau «très confiant» que Trump ait parlé des deux détenus canadiens avec Xi

TORONTO — Le premier ministre Justin Trudeau se dit «très confiant» que le président américain Donald Trump a abordé le cas des deux Canadiens détenus en Chine avec le président chinois, lors d’une rencontre en marge du G20, mais n’a offert aucune assurance à ce sujet.

M. Trudeau a fait ces commentaires mardi lors d’une conférence de presse à Toronto, où il rencontrait le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Le premier ministre canadien se dit «très reconnaissant» que de nombreux alliés, dont l’Ukraine, aient soulevé les cas des Canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor avec la Chine. Mais il n’a pas été en mesure de dire si les États-Unis avaient fait de même, malgré une promesse de M. Trump en ce sens.

Selon le Globe and Mail, la Maison-­Blanche refuse de confirmer si M. Trump a discuté des cas de MM. Kovrig et Spavor. Les deux hommes ont été arrêtés peu après l’arrestation de la directrice des finances de Huawei, Meng Wanzhou, par les autorités canadiennes à la demande des États-Unis.

Depuis, les relations entre le Canada et la Chine sont difficiles. En plus des arrestations qualifiées d’«arbitraires» de Canadiens dans l’empire du Milieu, Pékin a bloqué les importations canadiennes de canola et de viande.

Le gouvernement Trudeau s’active à former une coalition de pays alliés depuis quelques mois pour tenter de faire pression sur la Chine pour faire libérer les détenus canadiens.

80 minutes

En prévision du G20, le premier ministre canadien s’est rendu à Washington pour solliciter l’aide du président Trump. Ce dernier a dit devant les journalistes que «tout ce que je peux faire pour aider le Canada, je le ferai».

M. Trump a rencontré le président chinois Xi Jinping pendant 80 minutes samedi dernier au G20 à Osaka, au Japon. Lors d’une conférence de presse subséquente, le président américain a précisé qu’il avait parlé de la compagnie Huawei, mais n’a offert aucune autre précision quant aux autres sujets discutés pendant la rencontre.

Même s’il n’a pas eu de rencontre formelle avec M. Xi pendant le sommet, M. Trudeau a pour sa part indiqué qu’il avait eu des conversations au sujet des deux Canadiens détenus, ainsi que sur l’état général des relations entre le Canada et la Chine.