Trois morts et des blessés dans une prise d'otages en France

L’homme à l’origine d’une prise d’otages dans le sud de France, vendredi, a été abattu par la police. Il a tué au moins trois personnes à l’intérieur du supermarché où il se terrait, a dit le ministre de l’Intérieur.

Gérard Collomb a révélé qu’il s’agit d’un criminel de petite envergure qui s’était radicalisé et qui était dans la mire des autorités.

Vendredi, une importante opération policière s’est déroulée dans la petite ville de Trèbes, au sud de Toulouse. Le suspect se serait réfugié dans un supermarché après avoir blessé un policier par balles. 

Le secrétaire du syndicat Unité SGP Police-Force Ouvrière, Yves Lefebvre, a dit que le suspect avait tiré six coups de feu en direction de policiers qui rentraient de leur jogging matinal près de Carcassonne. Un des agents a été atteint à l’épaule, mais sa blessure serait sans gravité. L'individu s’est ensuite terré dans le supermarché.

Un des gendarmes blessés s’est volontairement substitué à un otage civil, a révélé le ministre français de l’Intérieur Gérard Collomb, saluant son «héroïsme».«Je veux saluer le courage du lieutenant colonel qui est gravement blessé et qui s’est substitué à l’otage que le terroriste tenait pour se protéger, un acte d’héroïsme», a commenté M. Collomb.

L’enquête a été confiée aux procureurs antiterrorisme.