Trois blessés poignardés par un possible terroriste à Manchester

LONDRES - Les policiers de la ville de Manchester, au Royaume-Uni, enquêtent sur une attaque au couteau qui serait de nature terroriste.

L’attaque survenue lundi, en plein du réveillon du jour de l’An, à la gare ferroviaire de Victoria, a fait trois blessés.

Le chef du service de police de Manchester, Ian Hopkins, fait état de deux personnes gravement blessées. La troisième personne poignardée - un policier - a obtenu son congé de l’hôpital.

M. Hopkins a salué le courage des quatre agents qui ont maîtrisé le suspect à la station de Victoria.

L’homme était interrogé par les policiers mardi, mais aucune accusation n’avait encore été portée contre lui en début de journée. Son identité n’avait pas non plus été dévoilée.

Un témoin de la scène affirme que l’homme armé d’un couteau avait crié un chant islamique, mais les autorités n’ont pas confirmé cette information.

Selon le chef de police adjoint, Rob Potts, rien n’indique que d’autres attaques pourraient suivre.

La présence policière sera toutefois accrue à Manchester mardi pour rassurer la population.

La gare de Victoria se situe à proximité de l’aréna de Manchester, où un attentat suicide avait fait 22 morts de lors d’un concert d’Ariana Grande en 2017.

Le niveau d’alerte au Royaume-Uni demeure «critique».

«Mes pensées sont avec ceux qui ont été blessés dans la présumée attaque terroriste à Manchester hier soir», a déclaré la première ministre britannique, Theresa May, sur Twitter.