Pyongyang, qui avait boycotté les jeux de Séoul en 1988, a finalement décidé en janvier d’envoyer des athlètes à Pyeongchang après des mois de requêtes du Sud en faveur de «jeux de la paix».

Pyongyang annule un évènement avec le Sud, dit Séoul

SéOUL - La Corée du Nord a annulé lundi un spectacle culturel avec des représentants de Corée du Sud qui était prévu sur son territoire à quelques jours de l’ouverture des jeux Olympiques d’hiver organisés au Sud avec une participation nord-coréenne, a déclaré le gouvernement sud-coréen.

Le spectacle était prévu dimanche prochain au Mont Kumgang, un lieu touristique de Corée du Nord, et faisait partie des initiatives marquant le rapprochement intervenu entre Séoul et Pyongyang à l’occasion des jeux de Pyeongchang qui s’ouvrent le 9 février.

Mais le ministère sud-coréen de l’Unification, chargé des relations avec le régime rival du Nord, a déclaré avoir été informé par Pyongyang que le spectacle «avait été annulé», signe des limites du réchauffement des relations entre les deux frères ennemis après deux années de crispation due à l’accélération des programmes balistique et nucléaire de Pyongyang.

Dans un communiqué, le ministère sud-coréen a rapporté que «le Nord, dans sa notification, a déclaré que notre presse attisait l’opinion publique de manière insultante pour les efforts sincères du Nord en faveur des JO de Pyeongchang et allait même jusqu’à contester une célébration propre au Nord, ne laissant au Nord d’autre choix que d’annuler l’évènement qui avait fait l’objet d’un commun accord».

Pyongyang a déclaré vouloir marquer le 70e anniversaire de la fondation de ses forces armées le 8 février, à la veille de la cérémonie d’ouverture des jeux organisée en Corée du Sud. Des photos satellite montrent des soldats et des véhicules blindés participant à des répétitions avant un possible défilé militaire aux allures de démonstration de force.

Pyongyang, qui avait boycotté les jeux de Séoul en 1988, a finalement décidé en janvier d’envoyer des athlètes à Pyeongchang après des mois de requêtes du Sud en faveur de «jeux de la paix». Les deux pays ont décidé de former une équipe unique en hockey sur glace et la Corée du Nord envoie également des athlètes en ski de fond, ski alpin, patinage de vitesse et patinage artistique.

Mais des critiques se sont fait entendre en Corée du Sud, jugeant que Séoul avait fait trop de concessions au Nord pour le persuader de participer aux jeux de Pyongyang.