Des affrontements avec la police ont éclaté après que les manifestants eurent bloqué les rues et incendié des pneus.

Manifestation mortelle en Haïti

PORT-AU-PRINCE — La police a annoncé que six personnes ont été tuées et au moins cinq autres blessées dimanche lors de manifestations organisées en Haïti pour protester contre le détournement présumé des fonds du programme Petrocaribe, un programme qui fournit du pétrole vénézuélien au rabais à plusieurs pays de la région.

Le président Jovenel Moise a appelé au dialogue avec les groupes d’opposition qui exigent sa démission pour ne pas avoir enquêté sur la corruption.

Des milliers d’Haïtiens ont manifesté devant le Palais national à Port-au-Prince pour demander une enquête concernant une somme de 3,8 milliards de dollars qui devaient financer le programme Petrocaribe.

Des affrontements avec la police ont éclaté après que les manifestants eurent bloqué les rues et incendié des pneus.

Une enquête du Sénat haïtien a découvert qu’un moins 14 membres du gouvernement semblent avoir détourné 3,8 milliards $US sous l’administration de l’ancien président Michel Martelly, mais personne n’a été inculpé.

Des affrontements auraient eu lieu lors de manifestations moins importantes à travers le pays.

Quatre personnes ont été blessées lors d’affrontements à San Marcos, au nord-est de la capitale, et des dizaines de personnes ont été arrêtées, selon la police.

La police a déclaré avoir déployé plus de 3000 officiers dans la capitale, dans la ville de Cap-Haïtien et dans d’autres villes plus petites.

À partir de 2005, le Venezuela a offert du brut à prix réduit avec des conditions de remboursement extrêmement souples à plusieurs pays d’Amérique centrale et des Caraïbes.