Des travailleurs s'affairent à placarder une école préscolaire à Pompano Beach, en Floride, à l'approche de l'Ouragan Dorian.

L'ouragan Dorian gagne en puissance à l'approche des Bahamas

MIAMI - L'ouragan Dorian a de nouveau gagné en puissance et est passé en catégorie 5, selon le Centre national des ouragans des États-Unis.

Selon l'agence américaine, les vents accompagnant Dorian peuvent atteindre une vitesse maximale de 260 km/h. L'ouragan se déplace vers l'ouest à la vitesse de 13 km/h.

Dans un avis publié à 8h, dimanche, le Centre a indiqué que l'oeil de l'ouragan était situé à 55 km à l'est des îles Abacos, aux Bahamas, et à 360 km à l'est de West Palm Beach, en Floride.

L'agence parlait de conditions «dévastatrices». L'ouragan devrait frapper les îles Abacos, tôt dimanche, avant d'atteindre l'île de Grand Bahama plus tard dans la journée.

Les météorologues disent que Dorian devrait ralentir sa course au-dessus des Bahamas, ce qui leur complique leur travail lorsque vient le temps de faire des prévisions pour les États-Unis.

Le Centre a indiqué que l'ouragan pourrait faire du surplace au-dessus des îles Abacos ou de l'île de Grand Bahama pendant plus de 24 heures à partir de dimanche soir.

Le directeur du centre, Ken Graham, a indiqué qu'un tel scénario serait catastrophique pour l'archipel. Les météorologues pensent que le niveau de l'est de l'océan pourrait à six mètres dans certaines parties du nord des Bahamas. L'onde de tempête sera accompagnée de vagues immenses.

Il a ajouté que l'ouragan pourrait toucher terre aux États-Unis, n'importe où de la Floride à la Caroline du Nord au cours des cinq prochains jours.

Aux Bahamas, les complexes hôteliers ont fermé leurs portes et plusieurs résidants ont placardé leur maison. Les autorités ont loué des bateaux pour évacuer les gens habitant dans les terres basses vers les îles les plus grandes de l'archipel.

Le premier ministre du pays, Hubert Minnis, a prévenu que Dorian «est une dangereuse tempête».

«Ceux qui ne sont pas partis se placent en danger extrême et doivent s'attendre à des conséquences catastrophiques», a-t-il déclaré.

Un porte-parole gouvernemental, Kevin Harris, a fait savoir que l'ouragan pourrait frapper un secteur comptant 73 000 habitants et 21 000 résidences.

Les aéroports situés sur les îles Abacos, Grand Bahama et Bimini ont été fermés. L'aéroport international Lynden Pindling à Nassau reste ouvert.

Samedi, les prévisions laissaient entendre que l'ouragan pourrait frôler la côte américaine sans jamais toucher terre, passant au large de la Floride et de la Géorgie, mardi et mercredi, avant de flirter avec la Caroline du Sud et la Caroline du Nord, jeudi.

Le gouverneur de la Floride a prévenu la population. «Nous ne sommes pas encore sortis du bois», a-t-il déclaré.

Il a mentionné que certains modèles météorologiques prédisaient que Dorian pourrait s'approcher encore plus de la péninsule de la Floride et même y pénétrer.

«Cela pourrait provoquer une onde de tempête extrêmement dangereuse et des vents de la puissance d'un ouragan. Cette part d'incertitude concerte plusieurs régions de l'est de la Floride, et même le centre et le nord de l'État. Nous demeurons vigilants.»

Aux États-Unis, un avertissement de tempête tropicale a été lancé pour la côte est de la Floride de Deerfield Beach à Sebastian Inlet, dans le sud de cet État américain très prisé pour ses plages, tandis qu'une veille de tempête tropicale a été émise plus au sud entre Deerfield Beach et Golden Beach, près de Hollywood.

Le Centre a estimé que les précipitations de pluie pourraient atteindre de 30 à 60 centimètres, voire 76 centimètres à certains endroits. Les prévisions de précipitations pour les côtes de la Caroline du Sud et de la Caroline du Nord étaient de 13 à 25 centimètres de pluie, et possiblement 38 centimètres dans certains cas isolés.