Des «gilets jaunes» écoutent le discours d'Emmanuel Macron dans un restaurant de Fay-au-Loges, dans le centre de la France, lundi.

Les concessions de Macron coûteront entre huit et dix milliards d’euros

PARIS - Les mesures annoncées lundi par le président français Emmanuel Macron pour tenter de calmer la colère des «gilets jaunes» coûteront entre huit et dix milliards d’euros (entre 12 et 15 milliards $CAN environ).

Le chiffre a été dévoilé mardi sur les ondes de BFM-TV par Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement.

Un peu plus tard, le premier ministre Édouard Philippe a déclaré devant l’Assemblée nationale que les mesures de M. Macron sont massives et qu’elles démontrent qu’il a bien entendu la colère des manifestants.

M. Macron a annoncé que le salaire minimum augmentera de 100 euros par mois dès 2019, sans contribution supplémentaire de l’employeur, et les heures supplémentaires seront payées et non imposées.

M. Macron demandera aussi aux employeurs qui le peuvent de verser une prime de fin d’année non imposable à leurs employés.

Quant aux retraités, ceux qui reçoivent moins de 2000 euros par mois ne seront pas touchés par la hausse de la contribution sociale généralisée (CCG).

Les manifestations et les émeutes ont causé des pertes économiques importantes en France. Le gouvernement fait également état de cinq morts et 1407 blessés, dont 46 personnes touchées plus grièvement.