Le mégasuccès «Purple Rain», de Prince, a souvent été entendu récemment lors de rassemblements de Donald Trump, y compris la semaine dernière à South Haven, au Mississippi.

L’équipe Trump est sommée de ne plus faire jouer des chansons de Prince

MINNEAPOLIS - La succession du chanteur Prince demande au président Donald Trump de ne plus utiliser sa musique lors des rassemblements de campagne.

Le mégasuccès «Purple Rain», de Prince, a souvent été entendu récemment lors de rassemblements de Donald Trump, y compris la semaine dernière à South Haven, au Mississippi.

Dans un communiqué partagé sur les médias sociaux par le demi-frère du chanteur, Omarr Baker, la famille rappelle que la succession de Prince n’a jamais autorisé le président Trump ou la Maison-Blanche à utiliser ses chansons, et elle leur demande de «cesser immédiatement».

Ni un avocat de la succession ni la porte-parole de la Maison-Blanche n’a immédiatement répondu aux demandes d’entrevue de l’Associated Press.

Prince est décédé en 2016 d’une surdose accidentelle de fentanyl dans son complexe de Paisley Park à Chanhassen, dans le Minnesota.