François Gissy et son «trike» propulsé à la vapeur d'eau

Le recordman de vitesse sur vélo-fusée se tue

STRASBOURG — Le détenteur du record de vitesse sur vélo-fusée, le Français François Gissy, s’est tué samedi alors qu’il effectuait un entraînement sur une piste aérienne désaffectée en Alsace (est de la France), a-t-on appris auprès des autorités.

L’accident s’est produit vers 8h (heure locale) sur l’ancienne piste militaire aérienne de Meyenheim, à Munchhouse, ont indiqué les gendarmes.

François Gissy, 36 ans, s’est lancé à près de 300 km/h sur un trike, véhicule à trois roues propulsé à la vapeur d’eau, avant de faire quelques seconde plus tard une sortie de piste mortelle.

«Il était connu pour battre des records de vitesses avec des engins bricolés», a indiqué à l’AFP le procureur de la République de Colmar, Christian de Rocquigny à l’AFP.

Samedi matin, le sportif «se trouvait sur place avec des membres de sa famille, des membres d’une équipe de tournage, sur une piste désaffectée, sans autorisation», a précisé le procureur.

Selon les premiers éléments de l’enquête, «quatre secondes après son départ, il était déjà à 298 km/h, il sort de route trois secondes plus tard, pour une cause qui reste à déterminer — un trou dans la chaussée ou autre chose —, il sort sur l’accotement, à une vitesse qui est encore de 150 km/h», a-t-il expliqué.

Juché sur un vélo-fusée, François Gissy, avait atteint 333 km/h en 4,8 secondes, le 7 novembre 2014 sur la piste du circuit automobile du Castellet, dans le sud de la France, rappelle le quotidien régional Les Dernières nouvelles d’Alsace, qui a révélé l’information. Ses exploits était relayés en vidéo sur Internet.