Le pape François a canonisé, dimanche, le pape Paul VI (à gauche), qui a procédé à plusieurs réformes de l’Église catholique dans les années 60, et l’archevêque salvadorien Oscar Romero.

Le pape Paul VI et l’archevêque Oscar Romero canonisés

Le pape François a canonisé, dimanche, le pape Paul VI, qui a procédé à plusieurs réformes de l’Église catholique dans les années 60, et l’archevêque salvadorien Oscar Romero, l’apôtre des pauvres assassiné en 1980 par la junte militaire du Salvador.

Ne cachant pas avoir été fortement influencé par les deux hommes, le pape François a utilisé lors de la cérémonie une chasuble de Paul VI ainsi que le cordon taché de sang que portait Mgr Romero le jour de son assassinat. 

Le pape François, premier souverain pontife latino-américain, a donc élevé au rang de saint le premier pape à avoir posé le pied en Amérique latine. Paul VI, de son vrai nom Giovanni Battista Montini, s’était rendu à Medellin, en Colombie, en 1968. Il a dirigé l’Église catholique pendant 15 ans, jusqu’à sa mort en 1978. 

Plus de 5000 pèlerins du Salvador ont assisté à la canonisation de Mgr Oscar Romero, considéré comme un martyr. Il dénonçait la violence dans son pays et la dictature militaire.