Les indépendantistes catalans ont remporté le scrutin de décembre et choisi Quim Torra, un fervent partisan de l’indépendance de la région, comme président.

Le nouveau gouvernement catalan met fin au règne de Madrid

MADRID — Le nouveau gouvernement de la Catalogne est entré en fonction samedi, mettant automatiquement fin à la prise de contrôle de Madrid sur la région survenue à la suite de la déclaration d’indépendance ratée de l’automne dernier.

En octobre 2017, les autorités espagnoles avaient dissous le gouvernement catalan et pris le contrôle de la région après que le Parlement de la Catalogne eut tenté sans succès de déclarer son indépendance.

Les pouvoirs extraordinaires accordés à Madrid par le Sénat stipulaient que la Catalogne pourrait retrouver son autonomie une fois qu’elle aurait formé un nouveau gouvernement à la suite de nouvelles élections.

Les indépendantistes catalans ont remporté le scrutin de décembre et choisi Quim Torra, un fervent partisan de l’indépendance de la région, comme président.

Le nouveau président Quim Torra

Les membres du précédent gouvernement catalan seront traduits en justice pour rébellion. Certains attendent leur procès en prison alors que d’autres ont fui le pays.

Par ailleurs, le leader socialiste Pedro Sanchez a été assermenté comme premier ministre de l’Espagne par le roi Philippe VI samedi.

La cérémonie s’est déroulée au palais de Zarzuela un jour après que M. Sanchez eut réussi à faire adopter une motion de censure pour chasser son prédécesseur, Mariano Rajoy, à la suite d’un jugement dans le cadre d’une importante affaire de corruption impliquant le Parti populaire, la formation politique du leader conservateur.