L’Europe totalisait dimanche à 11h GMT 155 441 décès pour 1 721 579 cas.
L’Europe totalisait dimanche à 11h GMT 155 441 décès pour 1 721 579 cas.

Le bilan mondial de la pandémie de coronavirus : près de 280 000 morts

PARIS — La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 279 185 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche à 11h GMT.

Nouveaux cas à la Maison-Blanche

Le président américain Donald Trump voit le virus se rapprocher de son entourage.

Trois membres  de l’équipe de lutte contre le coronavirus de la Maison-Blanche, dont l’épidémiologiste Anthony Fauci, vont rester en isolement après de possibles expositions au virus, ont rapporté samedi des médias américains.

Katie Miller, la porte-parole du vice-président Mike Pence, avait été testée positive samedi.

Premier cas de coronavirus à Wuhan depuis plus d’un mois

La Chine a relevé dimanche le niveau de risque épidémiologique dans un quartier de Wuhan, après la découverte d’un cas de COVID-19, le premier depuis plus d’un mois dans la ville berceau de la pandémie.

Alors que Wuhan n’avait pas enregistré de nouvelle contamination depuis le 3 avril, un homme de 89 ans a été testé positif, a annoncé dimanche la Commission nationale de la Santé.

J-1 en France

Après 55 jours sous cloche, la France amorce lundi l’assouplissement prudent du confinement. Vont ainsi rouvrir, salons de coiffure, boutiques de mode, fleuristes ou librairies tandis que restaurants, théâtres ou cinémas garderont portes closes. Le port du masque est rendu obligatoire dans les transports en commun.

Théoriquement rouvertes, les écoles primaires n’accueilleront qu’une minorité des élèves, en fonction de l’espace disponible.

Craintes à Séoul

La municipalité de Séoul a ordonné la fermeture des bars et discothèques après l’apparition d’un nouveau foyer de contamination faisant redouter une résurgence de l’épidémie dans un pays considéré comme un modèle dans sa gestion de la crise.

Plus d’une cinquantaine de nouveaux cas ont été rattachés à un homme de 29 ans testé positif après avoir fréquenté cinq clubs et bars de la capitale le week-end dernier.

Près de 280 000 morts

Le Covid-19 a fait au moins 279 185 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche à 11h GMT.

La barre des 4 millions de cas diagnostiqués a été franchie avec au moins 4 035 470 contaminations dans 195 pays et territoires.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 78 794 morts pour plus de 1,3 million de cas. Suivent le Royaume-Uni avec 31 587 morts, l’Italie (30 395), l’Espagne (26 621) et la France (26 310).

«Épidémie à retardement» en Russie

La Russie a passé dimanche la barre symbolique des 200 000 cas confirmés de coronavirus, avec un nombre de nouvelles infections quotidiennes qui devrait en faire le pays le plus touché en Europe dès la semaine prochaine. La mortalité officielle reste relativement basse avec 1915 victimes.

Michael Ryan, le directeur exécutif chargé des questions d’urgence sanitaire à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a estimé vendredi que «la Russie vit probablement une épidémie à retardement».

Plus de 10 000 morts au Brésil

Le Brésil a franchi le seuil des 10 000 morts du coronavirus, devenant le sixième pays où la pandémie a jusqu’ici tué le plus, selon les données communiquées samedi par le ministère de la Santé.

Les autorités ont enregistré 10 627 décès et 155 939 cas confirmés de contamination à la COVID-19, des chiffres qui toutefois, selon la communauté scientifique, pourraient être 15, voire 20 fois plus élevés en réalité. Car le Brésil pratique très peu de tests.

Ruée sur le ping-pong

Faute de courses de chevaux, de grands championnats de foot et de tournois de tennis, paralysés par la pandémie, les parieurs se sont rués sur le ping-pong, rare sport à continuer ses tournois en Europe de l’Est, notamment en Russie.

«Imaginer que le tennis de table serait le produit le plus consommé un samedi après-midi aurait été insensé il y a quelques semaines», relève Matt Fowler, directeur du service chargé de veiller au respect de la réglementation des paris au sein de l’association internationale pour l’intégrité des paris (IBIA).