Michael Cohen à sa sortie du tribunal, à New York, jeudi

L’ancien avocat personnel de Trump plaide coupable d’avoir menti au Congrès

NEW YORK - L’ancien avocat personnel de Donald Trump a plaidé coupable jeudi d’avoir menti au Congrès concernant son rôle lors d’une transaction immobilière de M. Trump en Russie.

M. Cohen s’est présenté de manière inattendue devant un tribunal de New York et a commencé à inscrire son plaidoyer vers 9 h, heure locale.

Accompagné par ses avocats, il a reconnu avoir menti à un comité du Sénat en 2017 concernant le projet de construction d’une «Trump Tower» à Moscou.

La riposte de M. Trump n’a pas tardé: il a lancé jeudi matin que M. Cohen est un «faible» qui «ment» pour obtenir la clémence du tribunal.

M. Cohen a expliqué au juge avoir menti concernant le moment des négociations et d’autres détails pour ne pas dévier du «message politique» de M. Trump. M. Cohen a notamment admis avoir dit au Sénat que toutes les discussions concernant le projet moscovite étaient terminées en janvier 2016, alors qu’elles se sont en réalité poursuivies jusqu’en juin.

Un des procureurs de l’équipe du procureur spécial Robert Mueller était présent dans la salle d’audience. Un des avocats de M. Cohen a indiqué qu’il remettra au tribunal une lettre détaillant comment son client a coopéré avec l’enquête de M. Mueller.

En août, M. Cohen avait plaidé coupable à des accusations fédérales concernant son entreprise de taxis, une fraude bancaire et ses activités lors de la campagne présidentielle de M. Trump.