Des gens se recueillant à Oslo à la suite de la fusillade perpétrée par l’extrémiste de droite Anders Behring Breivik en 2011.

La Norvège interdira les armes semi-automatiques

OSLO — La Norvège va interdire les armes semi-automatiques à partir de 2021, 10 ans après la sanglante fusillade perpétrée par l’extrémiste de droite Anders Behring Breivik, a indiqué un élu norvégien mardi.

Tirant les enseignements du drame qui avait fait 69 morts sur l’île d’Utøya en 2011, le gouvernement de droite, minoritaire au Parlement, avait présenté l’an dernier un projet d’interdiction de ces armes qui se rechargent automatiquement.

«Aujourd’hui [mardi], il est apparu qu’une majorité parlementaire se rangeait derrière la proposition du gouvernement. Les armes semi-automatiques vont donc être interdites en Norvège», a déclaré à l’AFP Peter Frølich, responsable conservateur pour les affaires de justice au Parlement.

Cette interdiction, qui entrera en vigueur en 2021, survient alors que le débat sur une prohibition de ces armes a également été relancé aux États-Unis après une tuerie au fusil d’assaut qui a coûté la vie à 17 élèves et enseignants dans une école de Floride le 14 février.

Déguisé en policier et armé d’un fusil semi-automatique Ruger Mini-14 et d’un pistolet Glock, Breivik avait fauché 69 personnes, des adolescents pour la plupart, en ouvrant le feu pendant près d’une heure et quart contre un camp d’été de la Jeunesse travailliste, le 22 juillet 2011.

Il avait auparavant fait huit autres victimes dans un attentat à la bombe contre le siège du gouvernement à Oslo.

Dans un rapport publié en 2012, une commission censée tirer les leçons de ces attaques avait préconisé l’interdiction des armes semi-automatiques, dans un train de 31 recommandations. «Cette décision est une très bonne chose même si elle arrive tard», a réagi la présidente du groupe de soutien aux victimes, Lisbeth Kristine Røyneland.

La loi prévoit quelques exemptions, notamment pour les tireurs professionnels.

«Cela a pris du temps parce que nous avons beaucoup de chasseurs en Norvège qui possèdent des armes semi-automatiques», a souligné M. Frølich.

Se faisant aujourd’hui appeler Fjotolf Hansen, Breivik, 39 ans, a été condamné en 2012 à une peine de 21 ans de prison susceptible d’être prolongée indéfiniment.