Une jeune femme de 27 ans a lancé le cocktail Molotov sur la vitre arrière du van, qui s’est brisée sous le choc, mais les quatre policiers ont eu le temps de sortir du véhicule sans dommage.
Une jeune femme de 27 ans a lancé le cocktail Molotov sur la vitre arrière du van, qui s’est brisée sous le choc, mais les quatre policiers ont eu le temps de sortir du véhicule sans dommage.

Georges Floyd: un cocktail Molotov dans une voiture de police occupée à New York

NEW YORK — Une femme a lancé un cocktail Molotov à l’intérieur d’un véhicule de police occupé par quatre agents à New York, lors d’une manifestation organisée après la mort de George Floyd, un Noir américain tué par un policier, a indiqué samedi à l’AFP la police de New York.

À proximité du Brooklyn Museum, une jeune femme de 27 ans a lancé le cocktail Molotov sur la vitre arrière du van, qui s’est brisée sous le choc, a indiqué une porte-parole, mais les quatre policiers ont eu le temps de sortir du véhicule sans dommage.

Ils ont ensuite interpellé, notamment pour «tentative de meurtre d’un officier de police», cette femme venue du nord de l’État de New York, ainsi que sa soeur, qui tentait de s’interposer.

«C’est un miracle qu’aucun officier de police ne soit mort» lors des manifestations qui ont eu lieu vendredi à New York, a commenté le chef de la polie de New York Dermot Shea lors d’une conférence de presse samedi.

Plusieurs manifestations ont été organisées jeudi et vendredi à New York, tout comme dans de nombreuses villes américaines, pour protester contre les violences policières visant les Noirs après la mort de George Floyd lors d’une interpellation musclée à Minneapolis, lundi.

Après la tenue d’une première manifestation plus modeste au sud de Manhattan, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées vendredi en fin d’après-midi devant le Barclays Center, salle de spectacle de Brooklyn.

Durant plusieurs heures, de petits groupes de manifestants se sont ensuite opposés à la police, qui a procédé à plus de 200 interpellations, a indiqué Dermot Shea.

«C’était une manifestation bien préparée pour provoquer destruction et chaos», a-t-il affirmé, se référant notamment à des appels lancés via les réseaux sociaux.

D’autres manifestations étaient prévues durant le week-end, notamment à Harlem en début d’après-midi samedi.