Le président américain Donald Trump a proposé lundi de davantage encadrer les ventes d’armes à feu aux États-Unis.

Fusillades : Trump propose de davantage encadrer les ventes d'armes à feu

WASHINGTON — Le président américain Donald Trump a proposé lundi de davantage encadrer les ventes d’armes à feu aux États-Unis, tout en suggérant de lier cette mesure à la réforme migratoire qu’il appelle de ses voeux, après un week-end marqué par deux fusillades meurtrières.

«Nous ne pouvons pas laisser ceux qui sont morts à El Paso, au Texas, et à Dayton, dans l’Ohio, mourir en vain», a-t-il écrit sur Twitter. «De même pour ceux ayant été sérieusement blessés. Nous ne pourrons jamais les oublier, ainsi que les nombreux autres avant eux.»

«Les républicains et les démocrates doivent se rassembler et obtenir des vérifications d’antécédents robustes, peut-être en couplant cette loi à une réforme migratoire désespérément nécessaire», a déclaré Donald Trump.

«Quelque chose de bon, sinon de GRAND, doit résulter de ces deux événements tragiques», a-t-il estimé.

Samedi matin à El Paso (Texas), ville à majorité hispanique près de la frontière mexicaine, un homme blanc de 21 ans a ouvert le feu avec un fusil d’assaut dans un centre commercial bondé, faisant 20 morts et 26 blessés avant de se rendre.

Treize heures plus tard, à Dayton (Ohio, nord-est), un homme blanc de 24 ans a abattu neuf personnes et fait 27 blessés, dont sa propre soeur, avant d’être tué par des policiers moins d’une minute après avoir ouvert le feu.

M. Trump doit prononcer une allocution à 10 h 00, selon la Maison-Blanche.